Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ty Segall
Ty Segall  (Drag City)  janvier 2017

Ty Segall est le neuvième album de Ty Segall. Un choix très simple dicté par l'envie de se montrer pour ce qu'on est réellement, le Californien hyperactif qui dégaine un nouvel album chaque année, a bien réussi.

Heureusement encore, en 2017, quelqu'un a envie de tout défoncer, de tout détruire avec du bon hard rock, du garage, du bruit, ou comment vous voudrez l'appeler.

Après un album solo, Manipulator en 2014, un autre en 2016, Emotional Mugger et après la sortie d'un album proto-metal avec son autre projet, les Fuzz (indeed pour les fans !), Ty Segall revient en solo. Enregistré sous l'aile protectrice de Monsieur Steve Albini et sorti le dernier 27 janvier, cet album sulfureux montre la patine du vieux rock, l'ambiance du bruit old school qui caractérise la personnalité du prolifique musicien. 32 minutes et 10 morceaux de retour aux 70's, aux Led Zeppelin plus acides et aux Black Sabbath.

"Break a Guitar", la première piste, aurait pu être chanté par Robert Plant et le long solo qui part à la minute 2'30" et qui accompagne jusqu'à la fin les guitares montre la direction de tout l'album.

"Freedom" se baigne de l'allure glam à la Marc Bolan. "Warm Hands (Freedom returned)" aurait pu être joué par le groupe d'Ozzy Osbourne, avec ses dix minutes de glam-folk / proto-metal, et avec Segall qui confie ses délires avec sa voix hurlante.

Deux ballades très 60's, "Talkin'" et "Orange Color Queen", chanson d'amour dédiée à sa copine Denée, sa reine aux cheveux orange comme il l'appelle, qui apparemment l'aurait aidé avec sa peur de voler.

Plutôt stoner rock, "The Only One" fait suite à "Thank you Mr. K", du garage à la sauce punk. Il ne manque pas les faux airs de Bowie de la période Ziggy Sturdust sur "Papers", morceau glam qu'on aurait bien vu porter sur la peau du Duc Blanc.

"Take care about your long hair / it's not growing any longer / I guess it desappeared" chante-t-il dans "Take care (to comb your hair)", encore une fois on revient sur les cheveux, métaphore de plusieurs vies.

Ty Segall aime bien se moquer, le dernier morceau "Untitled" est un fake, cadeau offert à ses fans : 13 secondes d'un riff de guitare et un rire de fond, qui terminent cet album sulfureux. Il nous avait prévenu dès le titre, c'est tout simplement lui : Ty Segall.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Manipulator de Ty Segall
Ty Segall en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - Vendredi 1er
Ty Segall en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Ty Segall en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Ty Segall
Le Bandcamp de Ty Segall
Le Facebook de Ty Segall


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=