Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Mort de Danton
Théâtre de la Bastille  (Paris)  février 2017

Comédie dramatique de Georg Büchner, mise en scène de François Orsoni, avec Brice Borg, Jean Louis Coulloc'h, Mathieu Genet, Alban Guyon et Jenna Thiam.

George Büchner a 21 ans quand il écrit "La Mort de Danton" et il n'a plus que deux ans à vivre. On est en 1835 et il faudra attendre le 20ème siècle pour que la pièce soit jouée.

C'est dire si ce texte dense, fort, parfois didactique et sur lequel l'auteur ne s'est pas beaucoup expliqué, n'a rien d'évident. On peut incontestablement parler de pièce difficile, sentiment que la belle traduction, plus littéraire que littérale, d'Arthur Adamov ne dissipe pas.

La scénographie "bifrontale" qui distribue les spectateurs de part et d'autre d'une longue table occupée par les acteurs qui pour, quatre d'entre eux, incarnent à la fois des personnages du peuple et des grandes figures révolutionnaires pendant que dans le même moment Mathieu Genet est uniquement Danton a le désavantage de rendre la pièce très statique.

Avec ses 26 personnages, la pièce de Büchner a longtemps été considérée comme injouable. Avec seulement cinq, dans la mise en scène de François Orsoni, règne une certaine confusion.

Ainsi Jenna Thiam, excellente par ailleurs, incarne à la fois la femme de Danton et Lucille Desmoulins. Elle ne peut dès lors vraiment jouer sur plusieurs registres. Lucille Desmoulins, personnage romantique s'il en est, qui va mourir volontairement aux côtés de celui qu'elle aime par-dessus tout, n'est pas submergé par l'émotion. Les scènes avec son époux ne génère aucune exaltation révolutionnaire ou lyrique.

Parfois très théorique et déclamatoire, "La Mort de Danton" dresse un portrait saisissant de la Révolution et de ses serviteurs. Tous veulent un monde nouveau et sont prêts au sacrifice suprême pour y parvenir.

François Orsini a le mérite de ne pas céder totalement à la doxa actuelle faisant de la Terreur l'ancêtre de toutes les horreurs modernes. Entre Danton, le jouisseur corrompu et Robespierre l'incorruptible rigoriste, il respecte l'équilibre esquissé par Georg Büchner.

On pourra lui reprocher sa vision de Saint-Just, joué par Brice Borg, qu'on traitait jadis d'ange ou de Rimbaud de la Révolution, et qui, ici, est barbu et porte un tablier d'islamique.

Mais, au contraire, on lui saura gré de ces moments chantés, porteurs d'utopie et de jours meilleurs, à l'image d'une Marseillaise douce joliment interprétée par Jean-Louis Coulloc'h.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=