Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 9
Théâtre 13/Seine  (Paris)  février 2017

Comédie dramatique d'après une trame de Stéphane Guérin et de la Compagnie le Petit Théâtre de Pain, mis een scène de Georges Bigot, avec Mariya Aneva, Cathy Coffignal, Eric Destout, Ximun Fuchs, Hélène Hervé, Guillaume Méziat, Fafiole Palassio, Jérôme Petitjean et Tof Sanchez.

9 jurés débattent. L'affaire semble entendue, le coupable était bien l'accusé et chacun s'apprête à rentrer chez soi après plusieurs jours passés au tribunal...

Mais, au dernier moment, une voix discordante rompt la belle unanimité : elle a des doutes. Il va donc falloir entamer de longues discussions pour la convaincre... ou qu'elle fasse partager ses réserves.

Enième adaptation de "12 hommes en colère", pièce de Reginald Rose de 1953, devenu un célèbre film de Sidney Lumet en 1957, "9" en suit sans surprise la trame : un à un, les 8 jurés convaincus de la culpabilité du prévenu vont se "retourner" pour, au final, l'acquitter.

Ecrite en plein maccarthysme, la pièce de Reginald Rose est centrée sur l'affaire et sur l'opposition du juré "dissident" et des autres prêts à condamner un innocent. Dans le film, c'est le grand Henry Fonda, l'une des pièces maîtresses du cinéma hollywoodien, qui joue ce rôle et l'on comprend qu'une fois de plus, il incarne l'Amérique démocratique face aux forces obscures de la bêtise et de la démagogie.

Evidemment, dans "9", Stéphane Guérin n'a pas cette ambition et, sans y mettre aucune connotation péjorative, on peut écrire qu'il a avant tout pour but de distraire son public.

Le coupable idéal est ici Karim, un jeune comorien qui massacre sa famille d'accueil. On aurait pu penser que Stéphane Guérin distribuerait alors ses jurés entre "racistes" et "non-racistes".

Il y en a quelques velléités, mais, en fin de compte, les questions politiques ou morales ne sont pas déterminantes dans les choix des uns et des autres. En fait, l'auteur préfère que chacun se raconte et c'est à partir des récits des uns et des autres que l'on comprend et que l'on peut accepter leur "retournement".

Ayant choisi une scène tri-frontal, les metteurs en scène, Max Fuchs et Georges Bigot, ont voulu et réussi à instaurer une grande proximité entre les spectateurs et les acteurs. Ceux-ci déplacent périodiquement les deux tables qui, accolées, forment la grande où l'on débat.

Contrairement à la logique judiciaire française, le président et ses assesseurs ont été supprimés et l'unanimité rendue obligatoire. C'est ainsi hors de tout réalisme que les neufs jurés rejouent le procès et l'enquête policière qui comportaient visiblement beaucoup de failles.

On pourra trouver la résolution de l'affaire un peu tirée par les cheveux, mais l'ensemble fonctionne grâce à neuf comédiens convaincus qui savent se transcender - et jouer chacun d'un instrument de musique - pour apporter de la consistance à des personnages bien schématiques.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=