Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Oubliés
Martin Zandvliet  mars 2017

Réalisé par Martin Zandvliet. Allemagne/Danemak. Drame/Guerre. 1h41 (Sortie le 1er mars 2017). Avec Roland Møller, Mikkel Boe Folsgaard, Joel Basman, Leon Seidel, Oskar Bökelmann, Louis Hofmann, Laura Bro et Zoe Zandvliet.

C'est à une page sombre de l'histoire danoise que "Les Oubliés" de Martin Zandvliet convie les spectateurs.

Le titre anglais, "Land of Mine" est sans doute plus explicite que le titre français : pendant cent minutes, on va être au cœur d'un groupe de démineurs allemands chargés, juste après la guerre, de sécuriser les plages danoises.

Dans cette opération confiée à deux mille soldats allemands prisonniers après la chute du nazisme, le générique du film précise que plus de la moitié d'entre eux vont périr.

Dans un classicisme cinématographique qui ne cherche qu'à raconter une histoire, Martin Zandvliet suit une dizaine de très jeunes soldats, des recrues de la dernière heure, qui doivent déminer une plage sous les ordres du sergent danois Rasmussen.

En ayant choisi des "gamins" constituant les dernières forces dérisoires du Reich, le réalisateur prévient toute réflexion du genre "on ne va pas s'apitoyer sur le sort de ces soldats-là". Ici, on ne peut que compatir à leur terrible sort. Déjà sous-alimentés, ils sont traités sans ménagement par les soldats danois qui les encadrent.

Avec ces faux-airs d'acteur anglais à la Trevor Howard, Roland Moller compose un sergent Rasmussen brutal et haineux qui, peu à peu, découvre que ses prisonniers ne sont pas des nazis mais de pauvres gosses endoctrinés, autant victimes de la guerre que les autres.

"Les Oubliés" de Marin Zandvliet est porteur d'un vrai message humaniste. Certains diront qu'il charge trop la mule et que beaucoup de scènes répondent aux lois attendue du genre "film de prisonniers".

Mais on ne peut lui dénier une vraie sincérité. Comme on s'attache fortement aux personnages, chaque séance de déminage constitue un "calvaire" où l'on s'attend à voir réduits en poudre de nouveaux personnages.

Ce film, qui représentera le Danemark aux oscars, renoue avec une tradition européenne du film de guerre. Il permet de rappeler que le Danemark a été d'autant plus dur avec les Allemands dans l'après-guerre qu'il a été l'un des seuls pays à opposer une résistance passive farouche à la barbarie nazie.

Intemporel dans sa facture et universel dans son propos, "Les Oubliés" de Martin Zandvliet devrait très vite prendre sa place parmi les films sur la seconde guerre mondiale qui comptent.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=