Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Oubliés
Martin Zandvliet  mars 2017

Réalisé par Martin Zandvliet. Allemagne/Danemak. Drame/Guerre. 1h41 (Sortie le 1er mars 2017). Avec Roland Møller, Mikkel Boe Folsgaard, Joel Basman, Leon Seidel, Oskar Bökelmann, Louis Hofmann, Laura Bro et Zoe Zandvliet.

C'est à une page sombre de l'histoire danoise que "Les Oubliés" de Martin Zandvliet convie les spectateurs.

Le titre anglais, "Land of Mine" est sans doute plus explicite que le titre français : pendant cent minutes, on va être au cœur d'un groupe de démineurs allemands chargés, juste après la guerre, de sécuriser les plages danoises.

Dans cette opération confiée à deux mille soldats allemands prisonniers après la chute du nazisme, le générique du film précise que plus de la moitié d'entre eux vont périr.

Dans un classicisme cinématographique qui ne cherche qu'à raconter une histoire, Martin Zandvliet suit une dizaine de très jeunes soldats, des recrues de la dernière heure, qui doivent déminer une plage sous les ordres du sergent danois Rasmussen.

En ayant choisi des "gamins" constituant les dernières forces dérisoires du Reich, le réalisateur prévient toute réflexion du genre "on ne va pas s'apitoyer sur le sort de ces soldats-là". Ici, on ne peut que compatir à leur terrible sort. Déjà sous-alimentés, ils sont traités sans ménagement par les soldats danois qui les encadrent.

Avec ces faux-airs d'acteur anglais à la Trevor Howard, Roland Moller compose un sergent Rasmussen brutal et haineux qui, peu à peu, découvre que ses prisonniers ne sont pas des nazis mais de pauvres gosses endoctrinés, autant victimes de la guerre que les autres.

"Les Oubliés" de Marin Zandvliet est porteur d'un vrai message humaniste. Certains diront qu'il charge trop la mule et que beaucoup de scènes répondent aux lois attendue du genre "film de prisonniers".

Mais on ne peut lui dénier une vraie sincérité. Comme on s'attache fortement aux personnages, chaque séance de déminage constitue un "calvaire" où l'on s'attend à voir réduits en poudre de nouveaux personnages.

Ce film, qui représentera le Danemark aux oscars, renoue avec une tradition européenne du film de guerre. Il permet de rappeler que le Danemark a été d'autant plus dur avec les Allemands dans l'après-guerre qu'il a été l'un des seuls pays à opposer une résistance passive farouche à la barbarie nazie.

Intemporel dans sa facture et universel dans son propos, "Les Oubliés" de Martin Zandvliet devrait très vite prendre sa place parmi les films sur la seconde guerre mondiale qui comptent.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=