Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Citoyen d'honneur
Mariano Cohn et Gastón Duprat  mars 2017

Réalisé par Mariano Cohn et Gaston Duprat. Argentine. Comédie. 1h57 (Sortie le 8 mars 2017). Avec Oscar Martinez, Dady Brieva, Andrea Frigerio, Nora Navas, Manuel Vicente, Belén Chavanne, Marcelo D'Andrea et Gustavo Garzon.

Est-ce que c'est une bonne idée pour un prix Nobel de Littérature de revenir après trente ans d'absence dans la petite ville de son enfance, là même où il a situé ses romans et dans laquelle de nombreux citoyens peuvent légitimement se reconnaître dans ses personnages ?

La réponse est logiquement non. C'est pourtant ce que fait l'argentin Daniel Montovani qui, soudain sevré de ses origines, accepte de rentrer au pays pour devenir "citoyen d'honneur" de Salas, lui qui, jusqu'alors, n'avait jamais cédé aux sirènes de la gloire, trouvant cela vain et dérisoire.

Cette tragi-comédie menée à un bon rythme est d'autant plus transgressive que, contrairement à ce qu'on suppose, aucun argentin n'a reçu la récompense littéraire suprême.

Convoité - à juste titre - par José Luis Borges, elle n'a atterri dans l'escarcelle d'aucun des grands magiciens de la prose qu'a connu le pays de Maradona, ni dans celle de Julio Cortazar, pas plus que dans celle d' Ernesto Sabado, de Manuel Puig, de Silvina Ocampo ou du fidèle double de Borges, Adolfo Bioy Casarès.

On comprend dès lors toute l'importance symbolique que revêt le sujet du film pour un Argentin moyen, qu'il soit lettré ou chauvin.

"Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat ne fait pas dans légèreté, décrivant la population de Salas comme un ramassis d'idiots congénitaux ou de dégénérés de toute beauté.

Revendiquant son droit d'écrire sur le monde qui l'entoure, Daniel Montovani en a usé et abusé pour le grand plaisir de ses lecteurs mondiaux et l'immense déplaisir de ses lecteurs locaux qui ne vont pas rester les bras croisés quand ils vont enfin l'avoir sous la main...

Ce cahier d'un retour au pays natal va ainsi contenir une matière très riche pour un écrivain, une espèce de réactualisation des raisons pour lesquelles il a fui la médiocrité dangereuse de son village.

A la fois drôle et méchant, truculent et nostalgique, "Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat confronte un homme au destin hors du commun avec le commun destin qu'il aurait eu s'il n'avait justement pas été exceptionnel.

Oscar Martinez, grand acteur argentin, habite un rôle et le préserve de tout manichéisme. S'il retrouve ses anciens "amis", il revoit aussi son grand amour qu'il a plaqué pour s'enfuir d'un monde trop étriqué pour son talent. Ce qu'il advient de ses retrouvailles n'est pas forcément à sa gloire. Au passage, il apprendra à ses dépens qu'il faut se méfier des jeunes lectrices qui, même dans son village d'origine, connaissent tout de son œuvre...

L'Argentine périphérique décrite par les deux réalisateurs, où l'on chasse en 4 x 4 les rancoeurs passées comme certains gros gibiers inattendus, est étouffante et malsaine. On pourrait parfois se croire dans un film de Jean-Pierre Mocky ou de Marco Ferreri qui s'intitulerait "A mort le prix Nobel".

Heureusement pour Daniel Montovani, il croisera en la personne du réceptionniste de son hôtel un possible autre lui-même, preuve vivante qu'il aura eu raison, envers et contre tout, de prôner un humanisme propice à convaincre le jury suédois de lui accorder le Nobel.

Armé d'un scénario passionnant et original, "Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat réussit à distraire en construisant le portrait cohérent dans ses contradictions de ce qu'est aujourd'hui un grand écrivain.

Une vraie réussite.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=