Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Derrière la porte
Théâtre 12  (Paris)  février 2017

Comédies mises en scène par Alberto Laombardo, avec Héloïse Lacroix (en alternance Julie Macqueron ou Aude Lanciaux) et Guillaume Dollinger.

Alberto Lombardo a eu l'idée d'écrire une suite à "Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée", pièce en un acte d'Alfred de Musset.

Quand s'achève le dialogue amoureux entre le Comte qui cherche à conquérir la Marquise, la porte est fermée et la belle récalcitrante a cédé à son prétendant qu'elle faisait lanterner depuis un sacré bout de temps.

Avec "Derrière la porte", Alberto Lombardo a donc imaginé la suite, le réveil une fois leur mariage consommé. Mais il n'a pas voulu faire une pièce à la manière de Musset, puisque les deux tourtereaux se réveillent deux siècles plus tard, sans corset pour la Marquise, en caleçon boxer pour le Comte.

En enchaînant les deux textes, il a cherché à montrer les constances et les différences de la passion amoureuse entre l'époque romantique et les temps modernes.

Chez Musset, se déclarer est le moment clé et nécessite toute une stratégie pour éviter d'être éconduit. Franchir cette étape en vainqueur, c'est dès lors être presque sûr d'arriver à ses fins. Aujourd'hui, chez Lombardo, liberté des mœurs aidant, le passage à l'acte amoureux n'est plus une garantie. C'est au contraire le moment de savoir si le partenaire ne voulait que conclure ou souhaitait aller plus loin. Le désir peut être teinté de cynisme et les désillusions nombreuses.

Pour passer d'une pièce à l'autre, Alberto Lombardo n'a pas changé de décor. C'est sur le même sofa rouge aux coussins aux couleurs chaudes que les amoureux passent du marivaudage à la dispute. Derrière eux, lascivement allongée, une femme nue paraît indifférente sur une tenture qui s'ouvre pour que le couple quitte leurs habits 1830 pour leurs vêtements 2017.

Alberto Lombardo réussit habilement la transition entre les deux textes, même si on a l'impression qu'il a freiné les ardeurs de ses comédiens dans leur interprétation de Musset. Sa version d'"Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée" est loin de pétiller, manque un peu de rythme et paraît quelque peu datée.

Sans doute, a-t-il voulu, inconsciemment, privilégier son propre texte qui a plus de relief, plus de ressort dramatique et qui donne à jouer à ces deux acteurs une scène déjà capitale de leur jeune vie conjugale.

Alberto Lombardo considère l'écriture de Musset comme "lyrique et ampoulée" et lui oppose un texte plus brut de décoffrage censé incarner l'époque contemporaine.

Ce parti-pris explique peut-être que Guillaume Dollinger et Héloïse Lacroix (en alternance avec Julie Macqueron et Aude Lanciaux) sont beaucoup plus à leur aise dans "Derrière la porte" que dans un texte classique où ils ne font pas oublier ceux qui les ont précédés dans les deux rôles.

Reste que ce double programme bénéficie d'un très bel écrin, grâce aux remarquables costumes d'Elise Léliard et à la lumière de Monica Romansio, et que ce dialogue entre deux époques sur ce qu'aimer veut dire est assez stimulant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=