Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ne me touchez pas
Manufacture des Oeillets  (Ivry)  mars 2017

Comédie dramatique écrite et mise en scène de Anne Théron, avec Marie-Laure Crochant, Julie Moulier et Laurent Sauvage.

Inspirée par fameux roman épistolaire "Les Liaisons dangereuses" de Choderlos de Laclos pour la situation ainsi que par "Quartet", sa réécriture par Heiner Müller, pour sa dramaturgie, Anne Théron en propose avec "Ne me touchez pas", une roborative et passionnante déclinaison qu'elle qualifie de "variation scénique".

Romancière, dramaturge, scénariste, metteure en scène et réalisatrice, elle use de toutes ces cordes pour concocter et mettre en scène une partition polymorphe qui immerge le duo formé par le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil dans un jeu de rôles qui pourrait se répéter à l'infini.

Convoqués par un personnage androgyne tout de noir vêtu (Julie Mourier), tel un ange de l'apocalypse, faisant office de guide omniscient, leurs fantômes investissent l'espace déréalisé d'un boudoir délabré d'un château abandonné, superbe décor réalisé par Barbara Kraft baigné des lumières crépusculaires de Benoît Théron, et ouvert sur un cloître intérieur en ligne de fuite dans lequel déambulent les silhouettes ectoplasmiques de la subtile création vidéo de Nicolas Comte.

En costume d'époque en camaïeu grège, ils (re)jouent le psychodrame de leur ultime joute que constitue la conquête de la Présidente, la prude et pure Madame de Tourvel, qui précipitera leur destin et sur laquelle Anne Théron focalise l'essence du drame tout en introduisant des novations tout aussi conséquentes qu'exaltantes.

Usant largement de la mise en abîme, la partition, propose une approche originale du libertinage comme tentative d'une libération qui, en l'espèce, s'avère impossible pour les deux protagonistes, qui ne sont plus les deux côtés d'une même pièce, celle du libertinage, solaire pour l'un, lunaire pour l'autre, des "scélérats" comme le notait Baudelaire

Mais des handicapés de l'amour et de la jouissance, état que Madame de Merteuil défie alors que Valmont y succombe, que synthétise l'injonction du titre de l'opus avec un verbe polysémique qui vise tant le contact physique que l'affect,

En effet, elle intègre une composante psychanalytique en affectant Madame de Merteuil d'une syndrome dissociatif, celle-ci incarnant le personnage de Madame de Tourvel, et, surtout, en évoquant, par la réminiscence de leurs souvenirs d'enfance, les traumatismes susceptibles d'avoir causé une castration affective.

De plus, elle modifie, également de manière radicale et captivante, le dénouement original placé sous les principes judéo-chrétiens de la faute et du châtiment temporel auquel l'auteur condamne les libertins et leur victime, la mort violente pour lui, le bannissement du monde et la consomption pour elles, celles-ci n'étant plus "deux femmes anéanties par le désir d’un homme, jusqu’à y laisser leur peau, chacune à leur manière" mais deux femmes qui le surmontent laissant le séducteur terrassé..

Anne Théron dirige de main de maître ce terrible, cruel et féroce huis-clos scandé par les les ponctuations musicales de Jean-Baptiste et Jérémie Droulers en le plaçant, de façon presque anachronique, sous le signe de la répétition, qui toutefois sied avec l'hypothèse existentialiste : répétition dans un studio de cinéma, avec inserts relatifs à des effets cinétiques, et celle dite "à l'italienne" pratiquée sur un plateau de théâtre notamment par la scansion non naturelle quasiment dépourvue d'inflexions.

Au demeurant, elle opte pour d'autres procédés qui contribuent à l'impression d'irréalité tels l'équipement hf des comédiens dont la voix semble venir des cintres assortie d'une inhabituelle résonance, et la lenteur des déplacements comme ralentis par une pesanteur morbide.

Au jeu, autour de la baignoire-sarcophage, promesse de plaisirs à jamais refusés d'où émerge la vicomtesse et dans laquelle s'abimera Valmont, des comédiens au sommet de leur art pour porter ce couple placé sous l'antienne "I love you so much" au panthéon des amants tragiques.

Marie-Laure Crochant, en femme conquérante qui accepte de payer le prix fort de la liberté, et Laurent Sauvage, en vieux beau désenchanté qui a brûlé ses dernières cartouches, baissé la garde et rendu les armes pour demeurer dans le langage militaire de la séduction offensive, dispensent une prestation émérite et fascinante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=