Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Mouette
Théâtre de la Bastille  (Paris)  mars 2017

Comédie dramatique de Anton Tchekhov, mise en scène de Thibault Perrenoud, avec Marc Arnaud, Mathieu Boisliveau, Chloé Chevalier, Caroline Gonin, Éric Jakobiak, Pierre-Stefan Montagnier, Guillaume Motte et Aurore Paris.

On avait beaucoup aimé la version du "Misanthrope" mise en scène par Thibault Perrenoud, d'ailleurs avec la même distribution que celle de "La Mouette" (sauf Pierre-Stefan Montagnier qui joue ici Sorine).

On avait notamment trouvé que le "coup de jeune" donné aux personnages apportait un côté rafraîchissant à la pièce de Molière que Perrenoud situait astucieusement dans des milieux "arty" du Paris bobo d'aujourd'hui.

En montant "La Mouette" avec la même volonté de privilégier les acteurs jeunes dans les premiers rôles, le résultat obtenu est beaucoup moins convaincant.

Sans doute l'idée que Nina (Chloé Chevalier), comédienne débutante et émouvante dans sa "virginité" théâtrale puisse avoir un âge sensiblement voisin de celui d'Irina (Aurore Paris), actrice confirmée, fausse les rapports entre les deux personnages féminins. Parallèlement, l'abolition de la différence d'âge entre Constant (Mathieu Boisliveau) et Boris Trigorine (Marc Arnaud) détruit tout ce qu'il y a de "conflit de génération" entre un auteur en vogue et une jeune pousse littéraire en devenir.

Sans parler, évidemment, du fait que Trigorine est l'amant de la mère du jeune provincial qui conçoit le spectacle pour Nina.

Si l'on ne s'explique pas que Thibault Perrenoud n'ait pas jugé utile de plus dater ses personnages, en les différenciant pour les rendre crédibles, on ne s'explique pas non plus pourquoi il a eu l'idée de demander à Clément Camar-Mercier d'adapter le texte de Tchekhov à partir de la version anglaise de Marian Fell.

Intellectuellement, quoi qu'en dise Clément Camar-Mercier, il y a un gros problème quand on accepte l'idée d'une double traduction. Et pas simplement celui d'une "dérussification" de Tchekhov et de l'acceptation de la défaite en rase campagne de la langue de Molière et son abdication devant la langue de Shakespeare.

Outre un affadissement du texte, on risque de multiplier les contre-sens et les affèteries inutiles comme la transformation d'Irina en Irène et de Constantin en Constant. Et puis, à supposer qu'on accepte sans rechigner le principe de la double-traduction, on objectera que la version anglaise choisie par Thibault Perrenoud et Clément Camar-Mercier date de 1912 !

C'est-à-dire que pour moderniser un texte de 1895, on s'appuie sur une traduction qui lui est quasi contemporaine et qui, forcément, risque d'être datée et lacunaire comme le sont toujours les traductions "pionnières".

Ces choses étant dites, on sera d'autant plus navré d'avoir eu à les dire, que le travail scénique de Thibault Perrenoud est plutôt convaincant. Le public est en rond autour de la scène et les comédiens l'occupent plutôt vaillamment.

On ne s'ennuie jamais et si l'on se moque que le texte s'éloigne de la vérité de Tchekhov, on passera une belle soirée. Reste que le personnage de "la mouette", Nina, est assez terne, et qu'on ne comprend (ou plus) pourquoi elle est prometteuse, enflammée.

On risquera une explication, simple et volontairement vraie : une langue malmenée par l'empilement de deux traductions qui enlèvent le suc contenu dans Tchekhov et toute l'émotion que cette "mouette" au destin pathétique génère d'ordinaire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=