Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jens Lekman
Life will see you now  (Secretly Canadian)  février 2017

"Five-year-old watching the 10-year-olds shoplifting / 10-year-old watching the 15-year-olds french kissing" Wedding in Finistère

Avec Jens Lekman, on a envie de chanter "Laissons, laissons, entrer le soleil…". Le musicien Suédois porte en haute estime la pop "bubblegum" et continue de la servir avec une certaine noblesse. Il n’a plus à prouver sa capacité à aborder des histoires très personnelles et à dire des choses douloureuses et dures avec dérision. Le chanteur Suédois est le parfait antidote à la morosité, mais attention pour ceux qui ne le connaissent pas encore, ce n’est pas La Compagnie Créole non plus, si on va au "Bal masqué", c’est pour mieux camoufler ses sentiments et chez lui la lumière cache toujours quelque chose de plus sombre, de plus mélancolique. "How I prayed that I could stop the pain / When the pain needed more than ibuprofen" chante-t-il dans Evening Prayer.

Le ton, la musique de ce Life will see you now est peut-être plus optimiste que ce que l’on pouvait trouver dans I Know What Love Isn’t (2012), disque au goût d’inachevé alors inspiré d'une rupture amoureuse. Mais il y a toujours cette voix séduisante dont on ne peut se défaire, cette pop légère, élégante et poétique qui s’abandonne au plaisir d’une partition aussi bien exubérante que subtile, ce sens du groove ici omniprésent (on retrouve des saveurs de calypso, de disco 80’S, de soul, de samba et de bossa nova), cette nonchalance, cet humour mordant que nous adorons chez lui depuis Oh You’re So Silent Jens en 2005 et le petit bijou Night Falls Over Kortedala en 2007. Il y a aussi un peu de mauvais goût parfois : "What’s That Perfume that you Wear" ou "Hotwire The Ferris Wheel" (avec Tracey Thorn), il en faut un peu occasionnellement pour rehausser le reste…

Nous pourrions presque regretter une production, faite par Ewan Pearson (Goldfrapp, M83…) un peu trop plate mais comment résister à des titres comme "Evening Prayer", "To Know Your Mission", "How We Met, The Long Version", "Our First Fight" ? C’est pourtant en ralentissant le tempo, en se débarrassant du superflu, en gardant un beat presque minimaliste et en ornementant au minimum dessus comme dans "Postcard #17" ou le superbe "How Can I Tell Him" que le Suédois regagne en intensité et touche au but. Définitivement la musique de Jens Lekman devrait être remboursée par la sécurité sociale…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Correspondence de Jens Lekman & Annika Norlin
Jens Lekman en concert au Festival Primavera Sound 2006 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jens Lekman
Le Bandcamp de Jens Lekman
Le Soundcloud de Jens Lekman
Le Facebook de Jens Lekman


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=