Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pourvu qu'on m'aime
Carlo Zoratti  mars 2017

Réalisé par Carlo Zoratti. Allemagne, Italie, France, Autriche. Documentaire. 1h24 (Sortie le 29 mars 2017). Avec Carlo Zoratti, Enea Gabino et Alex Nazzi.

Avec "Dernières nouvelles du cosmos" de Julie Bertucelli, on avait fait la connaissance de Babouillec et de son monde intérieur.

Avec "Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti, on va sympathiser avec un autre autiste, Enea Gabino, et partager sa quête d'amour.

Si Babouillec est une autiste artiste, Enea, 29 ans, italien originaire de Terenzano près d'Udine, travaille dans une usine textile et est un sacré personnage. Son monde à lui, c'est sa joie de vivre. Une joie qu'il communique aux autres avec son beau sourire et son sens de la répartie.

Evidemment, il est et se sait "handicapé" mental et son problème, c'est, ce sont les femmes. Ce jeune homme différent est pareil à tous les hommes et a fortiori pareil à tous les hommes italiens. Un peu macho, un peu romantique, il risque surtout d'être écarté de la vie "normale" parce qu'il peut se faire insistant à la piscine ou ailleurs quand une ragazza lui plaît...

Aidé de ses deux copains dévoués à sa cause, Alex et Carlo, il va donc "chercher la femme" dans ce road-movie transalpin.

Ce qui pourrait n'être qu'un documentaire qui raconte très bien et plaisamment toute la vie d'un jeune homme autiste, et comment la société post-industrielle traite la sexualité des gens comme lui, franchit dans "Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti les frontières de la fiction et de l'auto-fiction.

Ce qui frappe d'emblée, c'est la sincérité de l'amitié entre Enea et ses deux compères, Alex et Carlo. Qu'ils soient crédités au générique comme co-scénaristes et réalisateur n'altère en rien la réalité de leur relation avec Enea.

S'il peut s'intéresser à la gent féminine, quitte à devenir obsédé par la "chose", c'est que cette amitié contribue à faire de lui quelqu'un de bien intégré, qui ne se pose déjà plus la question de la communication avec les autres.

Car Enea, on le constate tout au long du film, a du charisme et une belle ouverture à l'autre. Dès le début de "Pourvu qu'on m'aime", et une mémorable partie de pistolet à eau, on le voit en symbiose avec son milieu. Bien sûr, cela ne l'empêche de croire qu'on peut tuer quelqu'un avec une arme en plastique coloré qui projette de l'eau à distance...

Personne ne devrait se sentir gêner de passer 80 minutes en sa compagnie. Au contraire, les plus puritains finiront par approuver ce qu'Alex et Carlo tentent de faire pour le libérer d'une sexualité qui le titille.

Partant dans leur combi vers l'Autriche et ses love centers ou vers l'Allemagne et ses accompagnatrices médicales chargées d'initier les handicapés à l'érotisme et résoudre leurs besoins sexuels, les trois garçons feront se poser à de nombreux spectateurs des questions qui ne leur seraient jamais venues à l'esprit. Et cela sous un angle jamais équivoque et sous le signe de la tolérance et de la compréhension.

Au bout de ce voyage pas comme les autres, qu'arrivera-t-il à Enea ? Aura-t-il franchi le Rubicon sexuel, exploré le monde de la sensation charnelle, vaincu ses pulsions ?

On laissera au spectateur le soin de le découvrir. Quoi qu'il en soit, il devrait sortir heureux de "Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti, de cette balade truculente avec l'ami Enea, au point peut-être de se dire qu'il y a sans doute autour de lui des "Enea" pour qui il pourrait devenir un Carlo ou un Alex...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=