Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La nuit à l'envers
Théâtre Essaion  (Paris)  mars 2017

Comédie dramatique de Xavier Durringer, mise en scène de Odile Huleux, avec Ariane Carmin et Philippe Poupet.

La nuit à l'envers" est une des premières pièces de Xavier Durringer. Elle s'intéresse à une question que peut se poser un jeune auteur de la fin des années 1980 qui a décidé d'inscrire son œuvre dans un quotidien populaire : qu'est-ce qui se passe dans une passe ?

Elle résout l'équation de la prostitution ou la fantasme, puisque la passe décrite ne dure pas un quart d'heure mais une nuit entière et qu'elle substitue la parole à l'acte sexuel.

Tout commence comme dans un film français d'avant "Vivre sa vie" de Godard. La prostituée parle comme Arletty et a le physique de Dany Carrel. Le client n'est pas un habitué. C'est visiblement sa première fois.

Il est timide et son physique n'est pas avantageux. Il connaît la mécanique de l'amour tarifé justement parce qu'il a vu ou lu des films ou des romans français. C'est un rôle pour Pierre Larquey, pour Fernand Ledoux ou mieux pour Michel Simon.

Durringer est en plein sentimentalisme, mêle au réalisme poétique l'esprit de son temps. Prévert est mâtiné de Besson, de Beineix ou de Carax. Comme chez eux, il y aura un gâteau d'anniversaire avec des bougies. En tout cas, la bande-son il la trouve sur "NRJ" et les clichés prennent peu à peu de la consistance.

Dans cette nuit à l'envers, le drame n'est pas drôle et le spectateur peut croire un instant qu'il va se retrouver dans l'intimité d'un couple de circonstance. Voyeur donc.

Mais Xavier Durringer n'est pas un spécialiste du "hardcore" et c'est à un face-à-face tendu et inattendu qu'il convie. En puritain naïf, il cache le sein qu'on ne saurait voir au profit d'un mystère trivial. Qui est cet homme qui vient troubler la quiétude d'une fille publique ? Que lui veut-il ? Que cache-t-il dans son sac à solitude ?

Prétexte à numéros d'acteurs, "La nuit à l'envers" tient ses promesses théâtrales et fait coup double : elle dévoile un auteur prometteur et captive son spectateur.

Dans cette version sans excessif pathos, Odile Huleux n'a pas cherché à ruser avec le travail de Durringer. Philippe Poupet est un client crédible d'une quarantaine d'années, Ariane Carmin, une belle fille à perruque blonde qui cache sa beauté rousse, et prend l'accent de la "pute au grand coeur" avant de le perdre quand elle n'est plus là pour simuler.

Il ne peut donc y avoir que des rapports dominant-dominé entre eux, avec retournements successifs de cette domination pour, qui sait, arriver à un échange moins inégal.

Pour réussir "La nuit à l'envers", pièce hantée par une écriture encore très poétique, il faut des acteurs très convaincants. C'est le cas ici.

Dirigés avec justesse par Odile Huleux, Ariane Carmin et Philippe Poupet donnent leur mesure. Grâce à eux, l'émotion triomphe de la situation et transcende sa fragilité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=