Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je danserai si je veux
Maysaloun Hamoud  avril 2017

Réalisé par Maysaloun Hamoud. Palestine/Israël/France. Drame. 1h42 (Sortie le 12 avril 2017). Avec Mouna Hawa, Sana Jammelieh, Shaden Kanboura, Mahmud Shalaby, Henry Andrawes, Ahlam Canaan, Aiman et Riyad Sliman.

Après "Much loved" de Nabil Ayoud, voilà avec "Je danserai si je veux" de Maysaloun Hamoud un nouveau film qui s'intéressent à des jeunes filles arabes qui font bloc contre le sort réglé comme du papier à musique que la société dominée par les hommes veut leur imposer.

Ici, il ne s'agit pas de filles marocaines qui vivent leur vie mais de trois palestiniennes qui partagent un appartement à Tel Aviv et le film de Maysaloum Hamoud, s'il décrit aussi les nuits de filles arabes libérées en Israël, est beaucoup plus didactique.

Chacune des jeunes femmes incarne une part de la réalité palestinienne : il y a la chrétienne, la musulmane, l'agnostique. Et pour compliquer le tout, il y a parmi elles une femme libre, une lesbienne et une vierge.

Dès lors, chacune, pour s'affirmer, pour devenir ce qu'elle est ou qu'elle veut devenir, va devoir affronter son milieu.

Comment être une avocate émancipée quand tous les hommes qu'on rencontre ne vous épouseront jamais parce que votre liberté est incompatible avec la vision de leur entourage d'une "bonne épouse" ? Comment être lesbienne sans être rejetée par une famille chrétienne très à cheval sur les mœurs ? Et que dire d'une jeune musulmane voulant faire des études et que son fiancé veut contraindre à un rôle de femme soumise ?

Tourné souvent la nuit, "Je danserai si je veux" de Maysaloun Hamoud permettra de découvrir, outre qu'il existe un "Tel Aviv by night arabe", mais aussi une scène musicale palestinienne bien vivante.

Evidemment, les cas contés sont des cas d'école et l'on pourra trouver que la réalisatrice charge trop sa barque, en faisant un violeur de l'islamiste qui veut contraindre sa fiancée à renoncer à ses études.

Reste qu'elle met une belle énergie à décrire ses trois jeunes et courageuses palestiniennes et qu'elle met un point d'honneur à ne pas bifurquer vers la situation politique, même si le politique revient au galop avec une affaire qu'elle a à traiter.

Co-produit par Shlomi Elkabetz, "Je danserai si je veux" s'inscrit dans la même lignée que le beau film qu'il a réalisé avec sa sœur Ronit, "Le procès de Viviane Amsalem".

Dans la situation désespérante où en est le conflit israélo-palestinien, cette proximité donne un peu d'espoir, même si le contenu des deux films est également peu porteur de jours meilleurs.

"Je danserai si je veux" de Maysaloun Hamoud confirme que c'est par l'art qu'il peut encore se passer quelque chose. On le souhaite comme on souhaite à toutes les Laila, Salma ou Nour vivant ce qu'elles vivent dans le film de pouvoir s'en sortir du mieux qu'elle peuvent en gardant intacts leur foi en un avenir enfin meilleur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=