Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taisez-vous ou je tire
Nest Théâtre  (Thionville)  avril 2017

Comédie dramatique de Métie Navajo, mise en scène de Cécile Arthus, avec Hiba El Aflahi, Olivia Chatain, Timothée Doucet, Léonie Kerckaert, Chloé Sarrat, Mehdi Limam, Jackee Toto et en alternance les adolescents-comédiens Rachel Arrivé, Camille Delaunay, Sharon Ndoumbe et Harouna Abou Ide, Kiara Ramazotti et Carla Thomas.

Au Val des Joncs, une zone définie comme "à haut-risque", la salle de théâtre d’un collège. Des élèves et leur professeure de français y sont réunis pour étudier "Dom Juan" de Molière.

Mais l’ambiance extrêmement tendue n’est pas au travail. Tous s’invectivent, certains sont insolent avec l’enseignante. Et l’arme faisant irruption soudain du sac d’un élève va être le déclencheur d’un événement national.

Utilisant l’incident pour vider son stress, inverser le rapport de force et lancer une discussion au sein de sa classe, l’enseignante aura du mal à contrôler néanmoins la tension ambiante.

Et le huis clos ira de rebondissement en rebondissement. L’arme qui changera de mains comme un bâton de parole fera éclater les pensées d’individus que la dureté du quotidien entraîne dans une spirale de violence.

"Taisez-vous ou je tire", le texte de Métie Navajo, relate un fait divers dans le cadre scolaire. Et à la façon d’une fable poétique, fait le constat d’une situation au bord de l’implosion. Il brocarde au passage la télévision-spectacle qui amplifie et déforme l’information pour toujours plus d’audimat.

Sans manichéisme, avec un texte cru loin du politiquement correct et n’ayant pas peur de toucher des thèmes brûlants d’actualité, le spectacle bouscule les idées reçues sur l’éducation et le quotidien de jeunes en perte de repères. Il agit également comme un miroir pour les collégiens et lycéens, premiers spectateurs concernés, pour lancer des pistes de discussion avec leurs professeurs.

Remarquablement mis en scène par Cécile Arthus (avec l’aide d’Aurélie Gandit à la chorégraphie) qui crée au cœur de la scénographie éblouissante d’Estelle Gautier une spirale vertigineuse, "Taisez-vous ou je tire" est un formidable moment de théâtre d’une tension permanente dont l’homogénéité de l’interprétation impressionne au plus haut point.

Cécile Arthus dirige à la perfection sans glisser dans le réalisme de jeunes comédiens professionnels et amateurs exceptionnels. Il faut tous les citer tant leur prestation est épatante. Olivia Chatain imposante de métier (la prof), Hiba El Alflashi d’une maîtrise stupéfiante, Timothée Doucet confondant d’aisance, Léonie Kerckeart drôle en journaliste dépassée, Mehdi Limam d’une belle écoute...

Jackee Toto montre lui une présence très forte et une vraie personnalité. Quant à Chloé Sarrat, absolument bouleversante dans le rôle de "l’étrangère", elle fait preuve d’une puissance de jeu phénoménale. Nul doute qu’elle tout comme les autres comédiens de cette pièce poignante, n’ont pas fini de faire parler d’eux.

La particularité de cette création étant de mêler à la distribution, composée essentiellement de jeunes professionnels recrutés sur audition, des amateurs locaux. Ainsi, lors de la représentation : Kiara Ramazotti, Carla Thomas et Harouna Abou Ide faisaient leur baptême, avec un résultat là-aussi ahurissant, à tel point qu’on n’aurait pu les distinguer des jeunes acteurs plus aguerris.

Cette expérience les a tous les trois emballés et vivre cette aventure collective leur a donné le goût de poursuivre. C’est ce qui transparaît dans cette création : un collectif uni et soudé brillamment encadré.

Un texte puissant et une mise en scène percutante pour une réussite incontestable. "Taisez-vous ou je tire" emmené par des jeunes comédiens époustouflants fera date.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=