Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stupeflip
Stup Virus  (Etic System)  mars 2017

Quel plaisir d'acheter un CD, le mettre sur la chaîne et profiter pleinement des basses ! Après avoir écouté Stup Virus en streaming, avec un faible niveau d'encodage, on se rend compte que certains supports font vraiment du mal à la musique.

Stupeflip, Stupeflip est-il encore ce truc strupéfiant ? Quatrième album, 5 ans d'attente depuis le EP / DVD Terrorvision. Si on est un habitué du mystère au chocolat, Stup virus ne surprend pas du tout, voire paraît léger par rapport à ses prédécesseurs en raison de son écriture principalement en mode majeur. Pour un novice, ça donnera certainement l'impression de découvrir Game of Thrones avec un épisode du milieu de la saison 5 du genre Tyrion est dans le désert, Sensa retenue prisonnière à Winterfell et une guerre des clans fait rage à Port-Réal... Pour le non-initié, Stup Virus revient à aborder l'univers du crou par un épisode de transition.

Cependant, il y a certainement un grand plaisir à découvrir aujourd'hui, lorsqu'on ne la connaît pas, cette musique inspirée du rap US des années 90. On retrouve des analogies évidentes avec Cypress Hill et le goût des collages sonores hérités de Paul's boutique des Beastie Boys. Ce nouvel épisode du Crou Stupeflip fait vraiment la part belle à la face rap incarnée par King Ju. Pour ceux qui ont suivi les épisodes précédents, "La mort de Pop Hip" a eu lieu en 2011 à la fin de The hypnoflip invasion, (attention spoiler) mais il revient des enfers pour un "Lonely loverz" que, dans la veine eighties, on échange sans hésitation contre tout un baril de Fishbach.

Utiliser le synthétiseur de voix pour créer Sandrine Cacheton, personnage en voix off qui traverse tout le disque, ponctuer le disque d'hommages à Jacno ou à Gotainer, sont des idées brillantes à une époque où la chanson ennuyeuse "colle bien à l'époque", est "nominée aux oscars et chroniquée dans les inrocks" (Ramon Pipin - "Une chanson ennuyeuse").

Malgré "Pleure pas Stupeflip" en clôture de l'album, qui laisse entendre que l'aventure discographique du groupe pourrait s'arrêter avec ce quatrième album, on n'y croit pas vraiment. Stup virus se révèle apte à capter une nouvelle génération de fans plutôt que, malgré de bonnes compos et de bonnes idées mais en abandonnant le ton plus hargneux des précédents disques, à satisfaire totalement les plus anciens accros au crou.

En fait, ce nouvel album de Stupeflip rappelle, en raison aussi de sa pochette, l'album The Cure, sorti en 2004 par le groupe du même nom. Le son ne se renouvelait pas mais la production était accrocheuse. Peu de temps auparavant, The Cure, comme Stupeflip aujourd'hui, quittait sa sphère d'aficionados pour devenir un phénomène de société et une pierre angulaire dans son style musical. C'est certainement en cela, au-delà de la musique, que Stupeflip est toujours bien ce truc stupéfiant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album DVD de Stupeflip
La chronique de l'album The Hypnoflip Invasion de Stupeflip
Stupeflip en concert au Festival Les Inrocks 2005
Stupeflip en concert à L'Aéronef (samedi 2 avril 2011)
Stupeflip en concert au Bataclan (mercredi 4 mai 2011)
Stupeflip en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - mercredi
Stupeflip en concert au Festival Foreztival 2011 (7ème édition)
Stupeflip en concert à L'Aéronef (mardi 27 novembre 2012)
L'interview de Stupeflip (20 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Stupeflip
Le Bandcamp de Stupeflip
Le Soundcloud de Stupeflip
Le Facebook de Stupeflip


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Stupeflip (20 octobre 2011)


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=