Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Warren Ellis - Stochelo Rosenberg
Django : Bande originale du film  (Universal Music)  avril 2017

"Gelem Gelem lungóne droménsa, Maladilém shukare Romensa. Gelem Gelem lungóne droménsa, Maladilem baxtale romenca. Oooh, Romalé ! Oooh, chavralé !"

"Les guitaristes qui prétendent jouer comme Django sont des imposteurs. Nous ne jouons pas du Django. Nous jouons pour Django" Elios Ferré

À Paris en 1943 sous l’Occupation, le musicien Django Reinhardt est au sommet de son art. Guitariste génial et insouciant, au swing aérien, il triomphe dans les grandes salles de spectacle alors qu’en Europe ses frères Tsiganes sont persécutés. Ses affaires se gâtent lorsque la propagande nazie veut l’envoyer jouer en Allemagne pour une série de concerts...

Dire que Django Reinhardt aura marqué l’histoire du jazz et de la guitare est un euphémisme. Musicien libre aux semelles de vent, il n’aura pas inventé le jazz manouche mais il aura permis de le célébrer et de le rendre universel. L’histoire de Django Reinhardt, c’est également l’histoire du peuple tzigane, de son âme. C’est l’histoire du Paris de l’entre-deux-guerres, de la guerre et de l’extermination des juifs et des gitans. C’est le destin qui chamboule tout une nuit d’octobre 1928 et qui transformera une éblouissante virtuosité en légende. Mais aussi, ce même destin qui permettra à ce doux fauve comme le surnommait Cocteau, lui, issu des terrains vagues de la Zone Parisienne, de conquérir avec sa guitare les plus grandes scènes du monde entier, de l’Olympia au Palladium de Londres, et de la salle Pleyel au Carnegie Hall de New York.

Django Reinhardt, c’est le jazz manouche, une musique qui parle à tout le monde, musique trans-générationnelle. Une musique physique, pleine de plaisir et d’émotion, de transmission orale, avec l’importance naturellement des mélodies mais également des descentes de basses en accords, de la pompe (L'accompagnement), du sweeping, du -V-V-, l’importance des accords de sixième et de neuvième, etc. Il faudra absolument se plonger dans l’incroyable intégrale réunie chez Frémeaux et associés par le musicologue Daniel Nevers.

Le film d’Etienne Comar avec Reda Kateb et Cécile de France évoque la période de l’occupation, alors que Django Reinhardt est en pleine ascension, notamment grâce au quintette du Hot Club de France avec Stéphane Grappelli, la tentative de Django de fuir et de passer clandestinement en Suisse…

Une atmosphère que l’on retrouve dans ce disque grâce à la musique de Warren Ellis (musicien compositeur australien membre de Dirty Three, Nick Cave and the Bad Seeds. Il a composé plusieurs bandes originales de films comme L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d’Andrew Dominik, La Route de John Hillcoat, Loin des hommes de David Oelhoffen) mais surtout par les interprétations ("Vendredi 13", "Nuages", "Blues Clair", "Minor Swing", "Tears", "Belleville"…) et les morceaux originaux du Rosenberg Trio (Stochelo Rosenberg : guitare lead, Nous’che Rosenberg : guitare rythmique, Nonnie Rosenberg : contrebasse), sûrement l’une des meilleures formations du genre. Le trio étant considéré comme une sorte de quintessence du jazz manouche.

A ne pas rater donc, et une pensée pour lui, là-bas, dans les nuages…

 

En savoir plus :
Le site officiel de la bande originale du film Django


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=