Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alex Beaupain
Garçon d'honneur  (Comotion / Naive)  juin 2005

Les petites choses de la vie. Vincent , Benjamin, Fabien* et les autres. Cette prolifique génération de trentenaires, qui constituent cette fameuse nouvelle scène de la chanson française, géniale invention terminologique d'un magazine musical en quête de légitimité multiculturelle au milieu des années 90, œuvre sous les auspices de leurs aînés Jacques, Serge, Jean Louis et Etienne *.

Même s'ils ont chacun leur pré carré, force est de constater des points communs incontournables : des textes policés et des mélodies fluides vaguement familières pour raconter ses petites tranches de vie, déclinaisons musicales de l'autofiction littéraire.

Alex Beaupain, compositeur notamment de musiques de films, qui se demande ironiquement, dans une interview, s'il n‘aurait pas mieux fait d'être boulanger, est venu en grossir les rangs.

Avec son premier album Garçon d'honneur, il nous propose de partager, sur une pop mélancolique, introspective et parfois bien pêchue, un spleen de post-adolescent qui le positionne en tête de la catégorie des nouveaux romantiques.

Car Alex Beaupain chante ce que Musset écrivait ("Tout ce qui était n'est plus. Tout ce qui sera n'est pas encore. Ne cherchez pas ailleurs le secret de nos maux.").

Au menu :

l'exaltation et l'exploration du moi, le je-miroir un tantinet régressif, avec "Lave" ("Traques la en moi ce n'est qu'en moi qu'elle vit/Et lorsque tu la tiendras au bout de ton fusil/N'écoutes pas si elle t'implore/Tu sais qu'elle doit mourir d'une deuxième mort")

le souvenir, la nostalgie du temps passé, sur ce qui a été et n'est plus ici ("Parc de la pépinière" où "Tout y sera à part toi") ou ailleurs (le très cinéphilique "Brooklyn bridge" sur lequel "Ma petite amoureuse/Riait face aux buildings/Comme une enfant joyeuse") dont l'oubli est si douloureux ("Au ciel" "Mes jours en hiver passés à t'oublier/Où chaque seconde est une poignée de terre/Où chaque minute est un sanglot/Vois comme je lutte/Vois ce que je perds en sang et en eau")

la déchirure entre la chair et l'idéal ("Mais rien ne peut" "Et comme les enfants croient qu'ils flottent dans le vent/On s'embrassera sans se faire mal vraiment" et "La beauté du geste" "Mais la pomme était dure/Et je m'y suis cassé les dents/Ces passions immatures/Ces amours indigestes m'ont écoeuré souvent")

le présent subi, par attentisme ("La flemme" ("Cette maudite flemme/M'a cloué à toi/Comme un spectre à sa chaîne/Comme un christ à sa croix/Et nous nous ennuyons/D'un ennui délicieux/Car nous nous ennuyons/A deux") ou aquabonisme ("Garçon d'honneur" "Je préfère rester ton garçon d'honneur/Qui fait don de son sang/Qui fait don de son cœur/Pilles-moi le corps")

le temps qui passe, sur ce qui arrive trop tard ("Pourquoi viens-tu si tard ?" "Pourquoi viens-tu si tard/Quand tout est accompli/Et que d'autres accaparent ta place dans mon lit")

le tout saupoudré d'une pointe de réalisme avec le name-dropping pour ancrer le propos et le rendre universel.

Le tout est plutôt réussi et on se fait vite à l'écoute en boucle.

* jeu quizz : retrouvez les noms

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 33 tours de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pourquoi Battait Mon Coeur de Alex Beaupain
La chronique de l'album Après moi le déluge de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pas plus le jour que la nuit de Alex Beaupain
Alex Beaupain en concert au Café de la Danse (9 février 2009)
L'interview de Alex Beaupain (11 octobre 2005)
L'interview de Alex Beaupain (16 octobre 2008)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Alex Beaupain (16 octobre 2008)


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=