Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sayonara
Kôji Fukada  mai 2017

Réalisé par Kôji Fukada. Japon. Drame. 1h52 (Sortie le 10 mai 2017). Avec Bryerly Long, Geminoid F, Hirofumi Arai, Makiko Murata, Murakami Nijirô, Yuko Kibiki, Jérôme Kircher et Irène Jacob.

Il y a quelques mois, Koji Fukada avait enchanté et parfois déconcerté les spectateurs qui avaient vu son film précédent, "Harmonium".

Avec "Sayonara", il se fait encore plus radical dans sa proposition et plus noir dans sa vision du monde.

L'action se passe dans un Japon qui vient de connaître des catastrophes nucléaires bien pires que Fukushima et qui nécessitent l'évacuation de la population hors de l'archipel. Mais si les citoyens japonais quittent un à un le pays, Tania (Brierly Long), une jeune étrangère qui vivait au Japon, par ailleurs atteinte d'une grave maladie, n'est pas prioritaire et finit par être oubliée.

C'est donc elle, qui, paradoxalement, va être la dernière femme à survivre dans un Japon désert, complètement vidé de toute vie et où les choses s'éteignent peu à peu. Son agonie, elle va la vivre en compagnie de Leona, l'androïde que lui avait offert son père.

"Sayonara" de Koji Fukuda est au départ une pièce de théâtre d'Oriza Hirata, auteur dont on a pu voir en France, "Nouvelles du plateau S", "Tokyo Notes" et surtout "Gens de Séoul" joué à Gennevilliers en 2016.

Dans la pièce comme dans le film, c'est un vrai "robot", une machine de type "Geminoid F.", qui "interprète" Leona. Et elle le fait si excellemment qu'il est fort possible que ceux qui n'auraient pas au préalable l'information sur sa vraie nature pourraient penser qu'il s'agit d'une authentique actrice.

Dans ce film lent et douloureux qui conte de manière douce et délicate la fin de l'homme, on éprouvera aussi beaucoup de peine à voir cet androïde poursuivre en vain une "vie" inutile qui ne s'arrêtera qu'à l'issue d'un aléa de son existence mécanique.

Un ultime instant que certains assimileront à un suicide, tant la tentation de prêter une âme à cette belle et courageuse "automate", qui à mesure que sa solitude grandit et devient inexorable, paraît devenir humaine.

"Sayonara" de Koji Fukada est un film dans lequel l'action est très réduite, mais qui n'est jamais ennuyeux. On croit vraiment qu'il décrit un monde en train de disparaître et que chacune des micro-actions de Tania mourante et de Leona en pleine déréliction a un sens ultime et par conséquent qu'il devrait faire pleurer le spectateur compatissant.

Dans le même temps, sourd du film une étrange sérénité, celle qui sous-entend que la vie n'est qu'un passage, que ce qui s'estompe aujourd'hui avec la mort du Japon moderne ne signifie pas la fin d'une terre belle et en passe de redevenir vierge des hommes et de ses réalisations prédatrices.

Bientôt, un nouveau monde renaîtra et on en sent les prémisses, bien avant que toutes les conséquences de la catastrophe poussent à croire à la fin pour des siècles et des siècles du pays du Soleil levant.

"Sayonara" de Koji Fukada confirme les promesses entrevues dans "Harmonium". On est bien là devant un metteur en scène qui va compter et qui sait déjà prendre le Japon où ça lui fait le plus mal.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=