Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oren Lavie
Bedroom crimes  (Sony Music)  mai 2017

Destination Israël pour découvrir cet artiste Oren Lavie qui fut l’un des tout premiers à réaliser un clip en stop motion vu par plus de 30 millions d’internautes avec "Her Morning elegance" en 2009. Oren Lavie est un touche-à-tout, auteur, compositeur, producteur, metteur en scène, réalisateur. Tout ce qu’il touche se transforme en or, pourtant il ne cherche pas à briller. Juste à accomplir son art dans sa multi-dimension.

Ici, avec son album Bedroom crimes, il enfile son costume d’auteur, compositeur et de chanteur. S’appuyant sur son piano, quelques cordes, autour d’arrangements organiques, il nous livre un album d’une grande élégance sur lequel se pose un timbre de voix bien particulier. Sur le premier titre, il est accompagné de la délicieuse Vanessa Paradis qui a eu, selon ses dires, un coup de foudre artistique pour lui. Leur duo, "Did you really say no", est une vraie belle chanson à la mélodie douce-amère, pleine de délicatesse. Le clip est aussi particulièrement réussi, montrant un couple en crise, de plus en distant qui se dispute. Vanessa Paradis est de la partie, bien sûr et Oren Lavie compte réaliser un clip pour chaque titre de l’album.

L’album est construit comme une pièce de théâtre, autour de deux actes comprenant chacun 5 et 6 titres. Chaque titre est une scène, il le dit lui-même, "une série de peintures qui se déroulent dans une chambre, l’endroit où l’on se retrouve face à soi-même, et qui montrent les crimes émotionnels tels la peur, la jalousie, la douleur, la haine". Les connivences sont nombreuses évidemment, avec le grand Leonard Cohen, avec lequel il partage le timbre de voix. Avec Dylan aussi, qu’il adore mais aussi Tom Waits.

Les 11 titres sont sublimes, imprégnés d’une atmosphère cotonneuse, intrigante et captivante nous portant vers des songes et le vagabondage. C’est souvent triste mais tellement beau, frissonnant mais chaleureux aussi parfois. Tout n’est que délicatesse chez Oren Lavie. Dans son album, le tempo ne s’emballe jamais vraiment, contrairement au cœur. Les instruments, peu nombreux, servent une narration à la fois délicate et incisive, où l’humour croise la tragédie. On est happé dès les premières mesures de Bedroom crimes et on en ressort pas tout à fait le même. On se laisse porter par son grain de voix posé sur des mélodies feutrées.

Oren Lavie mérite donc un très grand détour, son talent est immense et Bedroom crimes en est la preuve évidente. Ne passez pas à côté de cet artiste, ni de cet album.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Oren Lavie
Le Bandcamp de Oren Lavie
Le Facebook de Oren Lavie


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=