Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Longwy-Texas
Théâtre Ouvert  (Paris)  mai 2017

Lecture-performance écrite et interprétée par Carole Thibaut.

On connait bien le travail de Carole Thibaut, son penchant pour un théâtre citoyen, où le politique et le social ne sont pas laissés au vestiaire. On l'avait quitté avec "Monkey Money", parabole sur le monde de l'entreprise.

Avec "Longwy-Texas", elle revient à son histoire personnelle sous forme d'une "petite conférence performée" où elle évoque le "monde des pères", celui qui commence avec son arrière-grand père pour aboutir à son père et qui se déroule pendant plus d'un siècle à Longwy, au cœur de la sidérurgie lorraine.

"Petite conférence" prévient-elle et cela aboutit à une "performance" de trente minutes presque chrono. Trente minutes denses, pleines de sa généalogie, pleines de ses origines, de tout ce qu'elle est, de tout ce qu'elle hait, de tout ce qu'elle aime ou a aimé.

Pour raconter cette Lorraine des hauts-fourneaux, de l'acier, cette Lorraine qui n'est aujourd'hui qu'une nostalgie critique, elle est debout devant un pupitre et un micro et dispose d'un écran pour projeter des diapos et quelques minutes de vidéo.

Fille d'un ingénieur qui participa sans remords à la mise à mort de la sidérurgie lorraine, elle a vécu de plain pied la période de l'héroïque et désespérée lutte des sidérurgistes, celle qu'exprimait une radio vraiment libre, "Radio Lorraine cœur d'acier". Elle y a puisé tout ce qui nourrit et nourrira une révolte qui ne s'éteindra pas, peut-être en souvenir de ces lorrains sacrifiés au Dieu acier.

Carole Thibaut, la conférencière, laisse parfois la parole à Carole adolescente de Longwy, changeant dès lors de ton, se faisant plus feutrée, plus intime aussi. Car dans ce récit où n'interviennent pas les femmes, il y a la, les figures omniprésentes et masculines d'une famille. Un point, c'est tout.

De l'arrière-grand-père ouvrier au père cadre supérieur proche de la direction, Carole affronte tous ses pères pour commettre, in fine, la pire des transgressions, celle qui va la faire rejoindre, au moment où disparaissent les prolétaires avec le consentement des maîtres de forges et de tous ceux qu'ils ont soumis, l'ultime classe sociale, celle des déclassés, parmi lesquels prendront leur place les intermittents du spectacle.

Ici, Carole Thibaut ne fait pas l'apologie des "mains d'or" à la Bernard Lavilliers, n'utilise pas une écriture minimale à la Annie Ernaux, mais creuse sans lyrisme ni sécheresse le sillon du déterminisme social qui la constitue.

Si elle ne s'y complait pas, elle ne refuse pas une pincée d'émotion. Mais ce ne sont pas ses mots, mais les images filmées de la ville-usine par un père - avec qui l'entente fut aussi tumultueuse que l'aventure du métal en fusion - qui fournissent paradoxalement de quoi vraiment s'émouvoir.

Une évocation nécessaire et sans fausses notes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=