Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Amis du placard
Théâtre de Nesle  (Paris)  mai 2017

Comédie noire de Gabor Rassov, mise en scène de Cédric Weber, avec Alexandra Causse, Johann Coste, Hélène Phénix et Morad Tacherifet.

Avoir une bonne idée pour écrire une pièce suffit-il pour obtenir un bon spectacle ? C'est une question récurrente à laquelle on répond souvent par la négative, mais avec "Les Amis du placard", Gabor Rassov, auteur de prédilection de Pierre Pradinas, qui d'ailleurs créa la pièce, infirme cette tendance.

Un couple de "Français moyens", voire de "Français ultra-moyens", décide de casser sa tirelire pour "s'offrir" un couple d'amis. Car, s'ils veulent se faire des amis, Jacques et Odile n'ont pas d'autre alternative, tant ils sont veules et vains, que de les acheter. Et c'est maintenant possible !

On se souvient que Francis Blanche avait écrit pour les Frères Jacques "Général à vendre". Le narrateur de la chanson revenait du marché avec un vieux militaire. Le processus s'est visiblement généralisé et "Les Amis du placard" raconte astucieusement les conséquences de cette possibilité.

Gabor Rassov ne s'est pas contenté de broder un canevas drôle en partant de ce postulat, il a décrit la cohabitation du couple acheteur et du couple acheté... logé dans un placard. Dès lors, le spectateur est devant une vraie comédie de mœurs et un vrai suspense : comment va évoluer la relation entre les deux couples ?

Chargés de "désennuyer" des petits-bourgeois sans humanité et sans culture, les "amis forcés" vont-ils réussir ou être rendus au magasin d'où ils proviennent avec pour eux des conséquences dramatiques ? L'effet de domination qu'implique cette relation aberrante peut-il se transformer ou se retourner ? N'est-ce pas là les prémisses du rétablissement de l'esclavage pur et simple ou tout cela finira-t-il par la compréhensible révolte des dominés ?

Sans dévoiler le pot-aux-roses, il faut féliciter Gabor Rassov d'avoir choisi une solution simple et évidente, quelque chose d'efficace qui ajoute une dimension glaçante à cet absurde raisonnable qu'il a rendu crédible.

Commencé comme une pure farce, "Les Amis du Placard" évolue vers un conte moral qui aurait bien plu aux maîtres du genre, tels Eric Rohmer ou Sophie Rostopchine. Comme chez la Comtesse de Ségur ou le cinéaste, on papote beaucoup et sur tous les tons, on envisage toutes les situations possibles du point de vue du bien et du mal, pour finir par une leçon digne de la Fontaine.

Bien entendu, il sera question du mal-être petit-bourgeois, de sa nature profondément violente et de l'impossibilité d'aimer de gens qui n'existent que dans l'apparence.

On félicitera le quatuor pour son registre de jeu, le couple de "maîtres" (Johann Coste et Alexandra Causse) capable d'éclats et d'emportements, le couple d'amis soumis (Hélène Phénix et Morad Tacherifet) parfait dans l'angoisse apeurée.

Dans une mise en scène rapide et imparable de Cédric Weber, "Les Amis du placard" est une comédie très noire dont on se délectera, d'autant plus qu'elle dit, mine de rien, un certain nombre de vérités sur les rapports humains quand, notamment, ils prennent la forme de rapports de force brutaux et injustes.

En tout cas, si l'on s'attend à une pochade, on aura la bonne surprise d'être devant un texte subtil, qui fait à la fois rire et méditer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=