Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Amis du placard
Théâtre de Nesle  (Paris)  mai 2017

Comédie noire de Gabor Rassov, mise en scène de Cédric Weber, avec Alexandra Causse, Johann Coste, Hélène Phénix et Morad Tacherifet.

Avoir une bonne idée pour écrire une pièce suffit-il pour obtenir un bon spectacle ? C'est une question récurrente à laquelle on répond souvent par la négative, mais avec "Les Amis du placard", Gabor Rassov, auteur de prédilection de Pierre Pradinas, qui d'ailleurs créa la pièce, infirme cette tendance.

Un couple de "Français moyens", voire de "Français ultra-moyens", décide de casser sa tirelire pour "s'offrir" un couple d'amis. Car, s'ils veulent se faire des amis, Jacques et Odile n'ont pas d'autre alternative, tant ils sont veules et vains, que de les acheter. Et c'est maintenant possible !

On se souvient que Francis Blanche avait écrit pour les Frères Jacques "Général à vendre". Le narrateur de la chanson revenait du marché avec un vieux militaire. Le processus s'est visiblement généralisé et "Les Amis du placard" raconte astucieusement les conséquences de cette possibilité.

Gabor Rassov ne s'est pas contenté de broder un canevas drôle en partant de ce postulat, il a décrit la cohabitation du couple acheteur et du couple acheté... logé dans un placard. Dès lors, le spectateur est devant une vraie comédie de mœurs et un vrai suspense : comment va évoluer la relation entre les deux couples ?

Chargés de "désennuyer" des petits-bourgeois sans humanité et sans culture, les "amis forcés" vont-ils réussir ou être rendus au magasin d'où ils proviennent avec pour eux des conséquences dramatiques ? L'effet de domination qu'implique cette relation aberrante peut-il se transformer ou se retourner ? N'est-ce pas là les prémisses du rétablissement de l'esclavage pur et simple ou tout cela finira-t-il par la compréhensible révolte des dominés ?

Sans dévoiler le pot-aux-roses, il faut féliciter Gabor Rassov d'avoir choisi une solution simple et évidente, quelque chose d'efficace qui ajoute une dimension glaçante à cet absurde raisonnable qu'il a rendu crédible.

Commencé comme une pure farce, "Les Amis du Placard" évolue vers un conte moral qui aurait bien plu aux maîtres du genre, tels Eric Rohmer ou Sophie Rostopchine. Comme chez la Comtesse de Ségur ou le cinéaste, on papote beaucoup et sur tous les tons, on envisage toutes les situations possibles du point de vue du bien et du mal, pour finir par une leçon digne de la Fontaine.

Bien entendu, il sera question du mal-être petit-bourgeois, de sa nature profondément violente et de l'impossibilité d'aimer de gens qui n'existent que dans l'apparence.

On félicitera le quatuor pour son registre de jeu, le couple de "maîtres" (Johann Coste et Alexandra Causse) capable d'éclats et d'emportements, le couple d'amis soumis (Hélène Phénix et Morad Tacherifet) parfait dans l'angoisse apeurée.

Dans une mise en scène rapide et imparable de Cédric Weber, "Les Amis du placard" est une comédie très noire dont on se délectera, d'autant plus qu'elle dit, mine de rien, un certain nombre de vérités sur les rapports humains quand, notamment, ils prennent la forme de rapports de force brutaux et injustes.

En tout cas, si l'on s'attend à une pochade, on aura la bonne surprise d'être devant un texte subtil, qui fait à la fois rire et méditer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=