Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chat Noir !
Théâtre 13/Jardin  (Paris)  mai 2017

Cabaret musical conçu et mis en scène par Etienne Luneau, avec Jean Barlerin, Clément Beauvoir, Isabelle Ernoult, Clémentine Lebocey, Etienne Luneau, Elsa Robinne et Joseph Robinne.

"Je cherche fortune, tout autour du Chat Noir, à Montmartre le soir". Tout le monde connaît la célèbre chanson d'Aristide Bruant intitulé "Le Chat Noir".

Dans cette évocation du cabaret montmartrois concoctée par Etienne Luneau et mise en musique par Joseph Robinne, elle ne sera pas oubliée et servira même de rappel.

Fondé par Rodolphe Salis en 1881, "Le Chat Noir" n'est pas qu'un cabaret chantant. C'est un foyer de culture populaire, qui mérite bien le sous-titre du spectacle "Chat Noir !" : cabaret des poètes et des gueux.

Réunissant des peintres comme Wilette (auteur de la célèbre affiche représentant le Chat Noir), Steinlen ou Caran d'Ache, des chansonniers comme Aristide Bruant ou Jules Jouy, des poètes comme Jean Richepin, des humoristes comme Alphonse Allais, "le Chat Noir" est un lieu éthylico-culturel qui a marqué son temps.

Ceux qui pensent n'en rien connaître auront la surprise en voyant "Chat Noir !" d'en fredonner des airs et d'en réciter des textes par cœur. C'est ici que naît tout un esprit frondeur français dont la chanson sera souvent le véhicule, au point qu'on y retrouvera des poèmes mis ensuite en musique par Brassens ("Les oiseaux de passage" de Jean Richepin) ou des chansons reprises par Claude Nougaro ("Les petits pavés" de Paul Delmet).

Attention ! Etienne Luneau n'a pas cherché à être didactique. Il ne s'agira pas d'une histoire chronologique du "Chat Noir", pas plus que d'une reconstitution des lieux. Les décors de Nicolas Hubert sont ouverts et éparpillent sur scène des éléments symboliques comme des cagettes plutôt que de restituer l'ambiance d'un "vrai" Caf' Conc'.

Pareillement, les puristes pourront trouver à redire à la présence du pétomane au "Chat Noir", un pétomane sobrement interprété par Joseph Robinne. Ils s'interrogeront aussi sur la présence de la chanson "Les amis de Monsieur", Fragson, son créateur, n'ayant jamais fréquenté le cabaret de Salis. Quant à Yvette Guilbert, il faudrait être un fin connaisseur de la Troisième république pour prouver si elle a bien chanté "Madame Arthur" au "Chat Noir".

Qu'importe, il s'agit d'évoquer l'esprit d'une époque et pas simplement d'enchaîner les "tubes" estampillés strictement "Chat Noir". Le spectacle alterne les textes et les chansons dans une ambiance décontractée avec en Monsieur Loyal un Salis dilettante et blagueur.

On retiendra, entre autres, les passes d'armes entre Nini (Isabelle Ernoult) la harengère digne de la "grande gueule Thérésa" et Yvette (Clémentine Lebocey), la chanteuse plutôt bon chic bon genre, arbitrées par Marie (Elsa Robinne). On les retrouvera pour une version magistrale, hilarante et coquine de "Partie carrée chez les Boudin et les Bouton" qui est à coup sûr le clou du spectacle.

On appréciera aussi la parodie de Jules Jouy du "Temps des Cerises" devenant "Le Temps des crises" et l'on apprendra ainsi que Salis (Clément Beauvoir) et Bruant (Jean Barlerin) tentèrent une carrière politique en se présentant à diverses élections.

Au bout du compte, "Chat Noir !" est une proposition joyeuse et réjouissante, servie par une troupe impeccable (à laquelle Etienne Luneau n'est pas le dernier à prêter maintes fortes, notamment dans sa belle interprétation des "Petits pavés").

"Chat Noir !" rappelle que la chanson française est un continent qu'il faut explorer constamment afin d'y dénicher de magnifiques pépites comme celles reprises pour cet hommage réussi à Rodolphe Salis.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=