Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Drôles d'oiseaux
Elise Girard  mai 2017

Réalisé par Elise Girard. France. Comédi dramatique. 1h10 (Sortie le 31 mai 2017). Avec Jean Sorel, Lolita Chammah, Virginie Ledoyen et Pascal Cervo.

Objectivement, "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard est un film où il ne se passe pas grand-chose... Sauf que ce qui s'y passe est ce qu'on appelle du cinéma.

Dans sa précédente fiction, "Belleville Tokyo", la cinéaste avait installé un ton bien à elle, dessiné des personnages peu diserts qui prenaient le temps du film pour se mettre à exister.

Comme Valérie Donzelli dans "Belleville Tokyo", Lolita Chammah a une existence en pointillé au début de "Drôles d'oiseaux". Etrangère à son environnement, elle fait la moue dans un Paris qu'elle connaît à peine. Mais elle va se rattraper en répondant à une improbable petite annonce et atterrir chez un étrange libraire incarné par Jean Sorel, plus bougon que jamais.

Il faudra, un jour, s'interroger sur tous ces libraires qui ne vendent pas de livres dans des films où leur librairie est le pivot de l'intrigue. On sait par John Le Carré que derrière tout libraire il y a un espion qui dort (souvent au premier degré). Celui qu'interprète Jean Sorel n'échappe pas à cette règle non écrite.

Sauf que chez Elise Girard, il serait plutôt un ancien activiste politique, genre Brigades rouges ou ETA. Homme de désordre qui empile les livres, il est l'ange gardien de la jeune fille perdue qui, elle, aurait tendance à les ranger...

Mais que se passe-t-il donc dans ce film ? Bien sûr, il y a le plaisir inattendu de retrouver Jean Sorel, que l'on n'avait guère vu sur grand écran depuis "Les enfants du placard" de Benoît Jacquot, où il semblait anticiper le rôle qu'il tient dans "Drôles d'oiseaux".

Plaisir aussi d'en savoir plus sur Lolita Chammah, qui semble enfin à l'aise dans les pas de sa maman star, à qui elle n'a jamais tant ressemblé.

Ah ! On avait même oublié l'essentiel, ce qui donne son titre à ce film : des oiseaux tombent mystérieusement du ciel... Et quand on écrit "tombent", c'est lourdement, de façon à s'écraser comme des galettes.

Ce que réussit très bien Elise Girard, c'est une topographie parisienne personnelle. Pas un plan dans ce road-movie parisien quasi immobile, qui ne montre un petit bout de Paris comme jamais on ne l'a montré. Anti-clichés, ce Paris peu à peu nourrit Mavie, remplit les vides de Mavie, transforme Mavie. Car, autre étrangeté, qu'on avait oublié de préciser, le personnage de Lolita Chammah s'appelle Mavie !

Et l'on n'aura alors aucune excuse si l'on ne remarque pas qu'elle va rencontrer un jeune homme incarné par Pascal Cervo, et qui se prénomme... Roman... Dans "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard, on peut que la vie est un roman pour Mavie et Roman...

Pur joyau de l'art et essai français, dont on croyait l'absence de recettes perdue, "Drôles d'oiseaux" est le film le plus rafraîchissant, le plus moderne qu'on ait vu depuis bien longtemps.

Moderne parce qu'il existe sans recette de premier de la classe, sans prétendre renverser la table avec des images jamais tournées et des propos jamais tenues.

Sa simplicité, sa modestie, sa manière de s'occuper du destin d'une jeune femme merveilleusement quelconque en font tout le charme et le prix. "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard est un drôle de film fait pour des drôles de gens, ceux qui aiment un cinéma dont le seul effet spécial est de rendre heureux sans qu'on sache vraiment pourquoi.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=