Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Medea
Théâtre National de l'Odéon  (Paris)  juin 2017

Tragédie contemporaine d’après Euripide, adaptation et mise en scène de Simon Stone, avec Fred Goessens, Aus Greidanus jr., Marieke Heebink, Bart Slegers, et Eva Heijnen, David Kempers, David Roos et Jip Smit.

La tragédie de Médée attachée au théâtre antique connaît d'effrayantes résurgences contemporaines avec les massacres familiaux défrayant la chonique à la rubrique des faits divers qui ont interpellé le metteur en scène Simon Stone qui en livre, avec la collaboration du dramaturge Peter Van Kraaij, dans "Medea" une stupéfiante déclinaison moderne.

En moins d'une heure vingt, avec l'incarnation émérite des comédiens néerlandais de l'excellente troupe du Toneelgroep Amsterdam, dont Marieke Heebink époustouflante dans le rôle-titre, ce jeune metteur en scène d'origine australienne à peine trentenaire, artiste associé au Theater Basel et, depuis la nomination de Stéphane Braunschweig, au Théâtre National de l'Odéon, décrypte l'indicible et l'irreprésentable de manière puissante et radicale dans une partition qui ressort au théâtre de la sidération et qui n'est pas sans évoquer celui de Jean Lambert-wild dans "War Sweet War".

La photographie de plateau retenue pour l'affiche donne le ton de la partition : une histoire de couple qui vire à la tragédie pour une femme en état de décompensation psychotique.

Une histoire banale et ordinaire que celle de l'infidélité et de la séparation qui, à défaut de résilience, maintiennent le sujet dans un état de souffrance psychique d'autant plus exacerbé et destructeur qu'ils caractérisent l'échec d'un l'investissement narcissique et objectal dans le couple entendu comme une relation élective et exclusive.

Au 21ème siècle, Médée c'est Anna (Marieke Heebink) médecin-chercheur réputée dans un laboratoire pharmaceutique, Pygmalion, épouse et mère des enfants de Lucas (Aus Greidanus jr.), ambitieux et opportuniste à qui elle a tout donné et, selon elle, tout sacrifié.

Quand il lui préfère une jeune femme (Eva Heijnen), qui s'avère la fille du directeur (Bart Slegers), elle est dévastée et s'engage dans une spirale destructrice alimenté par la fuite du temps, la jalousie, la rupture du lien amoureux, la trahison ressentie, l'angoisse de séparation, l'autonomie croissante des enfants et la perte de son statut professionnel.

Après une tentative de meurtre passionnel et un séjour en hôpital psychiatrique, elle croit que tout est encore possible et, abandonnant tout orgueil et amour-propre, elle use de toutes les stratégies pour quémander, supplier, négocier avant de s'ériger en auto-justicier terroriste condamnant le survivant à une perpétuelle culpabilité.

Aucun décor, uniquement, avec la scénographie de Bob Cousins, un "white cube" aux cimaises inondées d'une lumière blanche aveuglante tel un écran sur lequel se découpe des silhouettes telles des projections animées, et empruntant le procédé cinétique du split-screen pour y incruster les images vidéo par captation directe, zoom sur le visage des protagonistes et brèves scènes hors champ.

L'organique et le pulsionnel constituent les leviers de cette violente et paradoxale confrontation entre le temps historique et le réalité contemporaine, le "deux temps en un" ainsi qualifié et totalement maîtrisé par Simon Stone.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=