Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bayiri, la patrie
Saint Pierre Yameogo  juin 2017

Réalisé par Saint Pierre Yameogo. France. Drame. 1h30 (Sortie le 14 juin 2017). Avec Tina Ouedraogo, Bil Aka Kora, Blandine Yameogo, Abdoulaye Komboudry, Madina Traore et Joseph Traore.

"Bayiri, la patrie" de Saint Pierre Yameogo aborde un sujet rarement traité aussi complètement par le cinéma africain, celui des réfugiés qui abondent sur le continent.

Ici, il s'agit des conséquences de l' "ivoirité" décrétée en 2011-2012 par le gouvernement ivoirien qui a eu pour conséquence d'obliger des milliers de burkinabés installés en Côte d'Ivoire depuis toujours de devoir revenir dans leur pays d'origine.

Pierre Yameogo décrit le long périple d'un groupe issu du même village pour rentrer "à la maison". Rançonner par les brigands, les polices des deux pays, devant payer très cher des "taxis-brousses" pour se déplacer, les villageois se retrouvent au bout d'un long chemin où s'accumulent les viols et les meurtres dans un "camp de réfugiés".

On s'attache particulièrement au sort de Biba, jeune femme courageuse, violée par un militaire ivoirien, qui tente de retrouver sa mère et cherche à sauver deux autres jeunes filles, Marie enceinte, et Mouna, atteinte du sida.

On connaît Pierre Yameogo depuis presque trente ans, avec notamment son film "Laafi" (1991), et l'on s'apercevra des "progrès" qu'il a effectués. S'il n'a pas perdu son empathie pour ses personnages, s'il sait toujours décrire une petite communauté avec des caractères bien typés, il a gagné en cinéma, et abandonné ses systématiques plans séquences bien pratiques pour cacher certaines carences techniques.

Même s'il conserve son chef opérateur fétiche, Jurg Hassler, on sent qu'il construit plus son film, qu'il le pense davantage et qu'il colle moins à un récit, beaucoup plus choral qu'avant. Si Biba est le personnage central, on n'oubliera pas le très solaire Zodo, son compagnon, et le bien nommé "Opposant", qui apporte une petite touche d'humour dans cet univers sans trop d'espoir.

Presque documentaire dans toute la partie qui se déroule dans le camp, "Bayiri, la patrie" de Pierre Yameogo est un témoignage unique sur ce phénomène qui s'est généralisé dans les années 2010. Mêlant images réelles et plans fictionnés, Yameogo filme avec une certaine acidité l'arrivée des camions de la Croix-Rouge et de l'Unicef accompagnée de beaux discours de haut-fonctionnaires internationaux en costume cravate.

Film utile, autant destiné au public occidental qu'au public africain, ce qui lui a valu des tracas divers et une certaine censure qui lui interdit de participer à des festivals sur le continent noir, "Bayiri" de Pierre Yameogo mérite l'attention des spectateurs "citoyens". Ils ne regretteront pas d'avoir abandonné un instant leur super héros préféré ou les méandres maniérés de la caméra des habitués des marches cannoises.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=