Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bayiri, la patrie
Saint Pierre Yameogo  juin 2017

Réalisé par Saint Pierre Yameogo. France. Drame. 1h30 (Sortie le 14 juin 2017). Avec Tina Ouedraogo, Bil Aka Kora, Blandine Yameogo, Abdoulaye Komboudry, Madina Traore et Joseph Traore.

"Bayiri, la patrie" de Saint Pierre Yameogo aborde un sujet rarement traité aussi complètement par le cinéma africain, celui des réfugiés qui abondent sur le continent.

Ici, il s'agit des conséquences de l' "ivoirité" décrétée en 2011-2012 par le gouvernement ivoirien qui a eu pour conséquence d'obliger des milliers de burkinabés installés en Côte d'Ivoire depuis toujours de devoir revenir dans leur pays d'origine.

Pierre Yameogo décrit le long périple d'un groupe issu du même village pour rentrer "à la maison". Rançonner par les brigands, les polices des deux pays, devant payer très cher des "taxis-brousses" pour se déplacer, les villageois se retrouvent au bout d'un long chemin où s'accumulent les viols et les meurtres dans un "camp de réfugiés".

On s'attache particulièrement au sort de Biba, jeune femme courageuse, violée par un militaire ivoirien, qui tente de retrouver sa mère et cherche à sauver deux autres jeunes filles, Marie enceinte, et Mouna, atteinte du sida.

On connaît Pierre Yameogo depuis presque trente ans, avec notamment son film "Laafi" (1991), et l'on s'apercevra des "progrès" qu'il a effectués. S'il n'a pas perdu son empathie pour ses personnages, s'il sait toujours décrire une petite communauté avec des caractères bien typés, il a gagné en cinéma, et abandonné ses systématiques plans séquences bien pratiques pour cacher certaines carences techniques.

Même s'il conserve son chef opérateur fétiche, Jurg Hassler, on sent qu'il construit plus son film, qu'il le pense davantage et qu'il colle moins à un récit, beaucoup plus choral qu'avant. Si Biba est le personnage central, on n'oubliera pas le très solaire Zodo, son compagnon, et le bien nommé "Opposant", qui apporte une petite touche d'humour dans cet univers sans trop d'espoir.

Presque documentaire dans toute la partie qui se déroule dans le camp, "Bayiri, la patrie" de Pierre Yameogo est un témoignage unique sur ce phénomène qui s'est généralisé dans les années 2010. Mêlant images réelles et plans fictionnés, Yameogo filme avec une certaine acidité l'arrivée des camions de la Croix-Rouge et de l'Unicef accompagnée de beaux discours de haut-fonctionnaires internationaux en costume cravate.

Film utile, autant destiné au public occidental qu'au public africain, ce qui lui a valu des tracas divers et une certaine censure qui lui interdit de participer à des festivals sur le continent noir, "Bayiri" de Pierre Yameogo mérite l'attention des spectateurs "citoyens". Ils ne regretteront pas d'avoir abandonné un instant leur super héros préféré ou les méandres maniérés de la caméra des habitués des marches cannoises.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=