Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ana, mon amour
Calin Peter Netzer  juin 2017

Réalisé par Calin Peter Netzer. Roumanie/Allemagne/France. Drame. 2h07 (Sortie le 21 juin 2017). Avec Mircea Postelnicu, Diana Cavaliotti, Carmen Tanase, Vasile Muraru, Tania Popa, Caras Romanov, Adrian Titieni et Vlad Ivanov.

On va se répéter, mais, une fois encore le cinéma roumain fait preuve de son extrême vitalité et de sa surprenante diversité.

Il y a trois ans, on avait souligné l'intérêt du précédent film de Calin Peter Netzer, "Mère et fils", avec "Ana, mon amour", il récidive et s'inscrit désormais aux côtés des autres grands noms de la cinématographie roumaine.

L'histoire de Toma et d'Ana, deux étudiants qui se rencontrent peut-être trop tôt, est contée ici avec une grande force clinique et, pour une fois dans le cinéma roumain, sans craindre de mettre en évidence les clés psychanalytiques, voire de jouer avec, en compagnie d'un vrai praticien...

Toma, cheveux longs, intellectuel, tombe amoureux d'Ana, une fille fragile mais vive et vite en osmose avec lui... Mais le temps fait son œuvre, et lorsque l'enfant paraît, apparaissent les réalités d'Ana, se débattant toujours à coups de Lexomil avec une enfance chaotique.

La bataille de Toma avec le mal-être d'Ana va construire de travers une relation partie pour être une belle histoire d'amour. Entre flash-back et vie post-étudiante, on suit le couple prendre sa place dans la société. Toma a une calvitie précoce de journaliste à l'ancienne, alors qu'Ana devient blonde, cheveux coupés au bol et boulot dans la com. Rien ne se résout, tout se complique et se délite.

"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer a un léger goût bergmanien, celui des "Scènes de la vie conjugale". Et l'on se dit soudain que c'est bien rare un cinéaste qui en reviennent aux fondamentaux du génial Suédois.

Ici, de nouveau, on rêve et on cherche une explication aux rêves quand ils vont trop loin lorsqu'on y tue l'autre par accident.

La vie est lente et chaque moment ajoute un élément au dossier à charge du partenaire. Divorcera-t-on ? Se trompera-ton ? Se reconstruira-t-on ? Ou bien ne finira-t-on plus que par être l'observateur privilégié de soi-même, allongé tous les jeudis chez un psy à 40 euros, à jouer avec lui au jeu de l'interprétation des rêves ?

"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer est un film virtuose sur ce que s'aimer veut dire. Tous les éléments s'imbriquent sans nécessairement coïncider. Jouant avec les êtres et leurs âmes,le réalisateur s'amuse à construire un drame post-moderne qui a le toupet de convoquer les grands maîtres oubliés du cinéma cérébral, Antonioni et Bergman.

On n'a pas fini de parler de Calin Peter Netzer et de son cinéma qui n'a pas peur d'affronter des spectateurs qui n'ont plus l'habitude des trafics et des transferts de sentiments sur grand écran.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=