Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Logan de Carvalho - Moitié voyageur
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  juin 2017

Seul en scène écrit par Vincent Dedienne et Anaîs Harté et interprété par Logan de Carvalho dans une mise en scène de Gabriel Lechevalier.

Si les spectateurs viennent voir "Logan De Carvalho - Moitié voyageur" pour rire. Ils seront déçus. Car ils risquent de ne pas simplement rire mais d'être émus, touchés, conquis, surpris par un vrai comédien qui pratique le "seul en scène" dans la grande tradition instaurée par Philippe Caubère et avec l'énergie d'un Albert Dupontel.

Dès qu'il arrive sur la scène totalement vide, de blanc vêtu, presque bondissant et vraiment heureux d'être là, on sait que ce petit bonhomme est chaleureux et empathique. Dès qu'il pose son exemplaire de "Roméo et Juliette", version "Livre de Poche" pour retrouver sa "moitié voyageur", on est emporté dans son univers.

Dès lors, on ne le quittera plus, sauf pour quelques digressions justement liées à Roméo et au monde impitoyable des centres dramatiques. Finalement, le seul problème de Logan, c'est son prénom qui évoque aujourd'hui plus une voiture qu'une caravane.

Et aussi son nom qu'on trouve plus souvent dans sa boîte aux lettres sur une "Carte SOS Plombier" qu'à la périphérie des villes, dans un terrain vague entre un "Jouet Club" et une bretelle d'autoroute.

C'est contraint et forcé par sa sœur qui s'est "re-gitanisée", que ce mi-gitan mi-portugais sédentaire et apprenti-comédien vient enfoncer ses baskets dans la boue d'un camp. Le huron lusitanien va être alors confronté à une série de personnages manouches qu'il incarne avec bonheur, même si parfois, il a tendance à charger la mule gitane, surtout avec son histoire de vache dont la carburation pétrolifère est un peu olé olé.

Mais si Logan de Carvalho exagère, c'est surtout par gentillesse pour que le critique reparte bredouille de tout reproche. Avec lui, le bon esprit règne sans que cette absence de méchanceté ne sombre jamais dans la mièvrerie. Il est vrai qu'il s'est entouré de deux co-auteurs, Anaïs Harté et Vincent Dedienne, qui connaissent à fond la dialectique entre la pure observation et la cruauté du trait.

Par ailleurs, Logan de Carvalho évite tout folklore. Gitan "yéniche", il n'a pas dans ses gènes la guitare et les Saintes-Maries-de-la-Mer. Ses cousins seraient plutôt les héros des films de Jean-Charles Hue, ceux de la "BM du Seigneur" et de "Mange tes morts".

Comme il le dit lui-même, il est à "moitié voyageur" et cela explique sans doute pourquoi son phrasé n'a pas la truculence ni la richesse d'expression des gitans picards menés par Frédéric Dorkel dans le cinéma de Hue. A leur différence, son spectacle n'a pas besoin de surtitres.

Dans la mise en scène rythmée de Gabriel Lechevalier, Logan de Carvalho court inévitablement vers le succès. On peut même prédire à ce comédien talentueux qu'il se bâtit ce qui sera sa carte visite pour bientôt ramasser son "livre de poche" Shakespeare et, pourquoi pas, être enfin un Roméo qui aura déniché une Juliette fiable.

Longue route à ce voyageur complet qui a trouvé dans les planches son "terrain" de prédilection.


 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=