Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Intrépides
Théâtre Antoine  (Paris)  juin 2017

Formes courtes de Céline Delbecq, Penda Diouf, Emma la clown, Julie Gilbert, Camille Laurens et Sandie Masson interprétées par leurs autrices dans une mise en espace de Catherine Schaub.

Accueillis par le Théâtre Antoine et Stéphanie Bataille, "Les Intrépides" fêtent leurs trois ans. Pour cette nouvelle édition, à l’initiative de la SACD, France, Suisse et Belgique se sont associées dans le combat pour la représentation des femmes dans le spectacle vivant (un combat loin d’être fini malheureusement au vu de l’état de lieux…)

Le principe étant de fédérer des auteures (parfois appelées "autrices" pour faire plus chic) sur un thème commun, six commandes leur ont donc été passées pour cette troisième, sur le thème du courage. Et elles viennent elles-même sur scène pour interpréter leurs histoires, avec l’aide de l’œil complice de Catherine Schaub pour la mise en espace.

C’est Julie Gilbert qui ouvre la soirée avec "J’aurais préféré avoir un flingue". Madame sécurité dans une entreprise alimentaire, son personnage est confronté au machisme et à la violence au sein de celle-ci dès lors qu’elle prend conscience et dénonce les irrégularités qu’on veut lui faire couvrir.

Son texte, avec un mélange d’humour et de désespoir, décrit la mise à l’écart progressive dont elle va faire l’objet et l’aliénation subie par la machine implacable de la toute puissante entreprise qui finira par la broyer.

Puis viendra celle qui, comme un fil rouge dans la soirée fera le lien entre toutes : Emma la Clown. Dans son style habituel entre jeu, dérision et réflexion, Meriem Menant-Emma La Clown interroge sur "Le courage"  aujourd’hui. Toujours caustique et pertinente, elle offre avec son humour dévastateur une jubilatoire proposition.

Sandie Masson avec "Brisures" présente avec grâce les retrouvailles difficiles d’une femme et de sa mère. La comédienne et auteure essaye dans ce texte de recoller les morceaux d’un lien mère-fille distendu. Evoquant Alzheimer et les blessures du passé, cette confrontation entre drôlerie et émotion nous touche infiniment.

Céline Delbecq avec "Phare" propose un petit bijou de texte sur la violence conjugale dans le cadre angoissant d’un phare en pleine tempête. Un texte fort, plein de poésie, à la construction et la musicalité impressionnantes. L’auteure-comédienne à la présence dramatique indiscutable délivre avec maestria cette parole intime et glaçante. Un grand moment.

Penda Diouf montre, quant à elle des yeux pleins d’innocence et un texte "Pistes" qui l’est tout autant. Avec une sincérité évidente, elle convie le spectateur à un périple en Namibie sur les pas du coureur Frankie Fredericks. Un pays où, seule touriste noire, elle devra faire face aux regards et découvrira un passé à l’horreur méconnue.

Camille Laurens, enfin, avec beaucoup d’humour et d’ironie dans "La scène" décrit la lâcheté ordinaire confrontée à la violence quotidienne. Son texte, qui résume à lui seul tous les autres parle de la place des femmes conditionnées par ce que la société leur renvoie. Une brillante et cinglante démonstration.

Cette troisième édition des "Intrépides" a ainsi pu montrer un panorama assez varié des auteures d’aujourd’hui avec des styles et des univers très différents, mais ayant toutes en commun une nécessité de dire et une grande vitalité.

Tous ces textes courts mis en scène avec sobriété et une vraie énergie par l’excellente Catherine Schaub nous auront ainsi touché, percuté, bousculé et interrogé tour à tour.

Une manifestation donc indiscutablement réussie dont on ne peut que souhaiter qu’elle voyage sur d’autres scènes (on la retrouvera d’ores et déjà le 17 juillet 2017 au Conservatoire d’Avignon et le 17 novembre 2017 à Genève). En attendant la prochaine édition. Vive les femmes et vive l’écriture !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=