Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Fake - Fai Baba - Tinariwen - House Of Pain - Michael Kiwanuka - Jagwar Ma - The Foals - Hubert Felix Thiéfaine - Die Antwoord  (Hérouville St-Clair, Normandie)  7, 8 et 9 juillet 2017

Après 2 jours sur le site du festival Beauregard, on peut commencer à tirer quelques conclusions de cette 9e édition. Le site est toujours très agréable et on y trouve des zones ombragées. Le public est bon enfant, les familles sont les bienvenues. On y croise aussi quelques fauteuils roulants avec des accès spécialement prévus à leur intention.
Avec 65.000 festivaliers sur trois jours, Beauregard reste un évènement à taille humaine. Notre stand préféré demeure celui de la dégustation de fromages normands (avec aussi distribution de petits sablés et de caramels au beurre salé). Enfin la programmation a privilégié la qualité et l'exigence à quelques gros noms qui auraient pu mettre en péril l'équilibre financier, toujours sur la corde raide, du festival.

Arrivé à la toute fin de la prestation du groupe de Lisieux Fake, j'entends dire que celui-ci, malgré quelques longueurs durant leur set, a un beau potentiel dans le style trip-hop à la Archive.

Pour moi le dimanche commence fort puisque Fai Baba me saisit après seulement quelques minutes sur le site. Avec 5 albums au compteur, les suisses de Zurich balancent un blues rock qui va autant chercher chez Captain Beefheart que chez les White Stripes. Et lorsqu'on voit arriver le batteur Domi Chansorn uniquement vétu d'un slip sur scène, on se dit que l'après-midi sera chaude.


Plus sage, c'est ensuite Tinariwen qui vient distiller son blues touareg électrique dans les bocages normands. En costume traditionnel, lorsque le guitariste s'adresse au public pour dire "Il fait chaud chez vous. il faut faire quelque chose contre le soleil.", un sourire illumine les visages des quelques 10.000 festivaliers présents devant la scène à cette heure. Les premiers rangs dansent, tandis que plus loin les autres festivaliers profitent de la musique et du soleil assis dans l'herbe, la musique de Tinariwen a transporté le public bien loin de ses soucis quotidiens.


Les pionniers hip hop de House of Pain réussissent dès les premiers morceaux à faire sauter le public. Par contre, il est temps de rejoindre la conférence de presse des organisateurs de Beauregard. On entendra "Jump around" de loin à la fin d'un concert qui avait l'air énorme.


Pour ceux qui, comme moi avant ce concert, ne connaissent pas Michael Kiwanuka il est facile à reconnaître : il a les mêmes lunettes à monture dorée qu'Isaac Hayes et la coupe afro d'Isaac Washington, le barman de La Croisière S'Amuse. C'est pourtant plutôt à la soul funk de Curtis Mayfield que les chansons de l'anglais nous font penser. Encadré d'excellents musiciens, c'est aussi un chanteur à la voix exceptionnelle. Gros coup de coeur de cette journée pour moi.


Jagwar Ma
s'est inspiré du meilleur de la pop madchester. C'est-à-dire qu'ils ont gardé l'énergie, les rythmes, l'inspiration chimique... mais ont laissé la coupe au bol au chanteur de Phoenix passé la veille sur le festival. Malgré un concert que j'ai trouvé enlevé (alors que, par ailleurs, on me fait savoir que ce n'est pas un de leurs meilleurs concerts en France), le public a du mal à suivre la folie des australiens. Il faut dire que les premiers rangs sont déjà squattés par les fans quinqua et sexagénaires d'Hubert-Félix Thiéfaine dont les substances sont plus vaporeuses que celles qui inspirent Jagwar Ma. La venue d'un festivalier venu déguisé en banane qui fait danser dans les premiers rangs une hubert-félixophile en robe à fleurs et de trente ans son aînée, fait naître un regard un peu étonné dans l'oeil du chanteur de Jagwar Ma. La rencontre entre le groupe et les festivaliers de Beauregard semble ne pas s'être aussi bien déroulée que prévu. Tant pis.


Sur la grande scène, les britanniques de The Foals profitent de la jeunesse du public, déjà en place pour la tête d'affiche Die Antwoord. Le concert met un peu de temps à démarrer, mais c'est avec "A Knife In The Ocean" que le set décolle enfin. Le déluge de guitares sur les derniers morceaux transforme ce concert en succès mérité.


Hubert-Félix Thiéfaine
jouait ce soir-là avec l'Orchestre de Normandie qui fut à plusieurs reprises longuement applaudi par le public. Pourtant quelle débauche de moyens pour pas grand-chose ! Hormis sur quelques intros, comme celle d' "Alligator 427", la formation classique ne servait à rien, noyée sous les solos bavards d'Alice Botté. Lorsqu'on utilise une formation classique, on travaille les arrangements afin de laisser de l'espace aux envolées de cordes ou à la puissance des instruments à vent, et on ponctue avec les instruments électriques. Ici, tout a été fait à l'envers. Autant essayer de faire rentrer la Vologne dans un petit Grégory, et non l'inverse. Or la prestation de Thiéfaine était bonne, même s'il semblait parfois un peu emprunté.


Enfin, ce sont les sud-africains de Die Antwoord qui clôturent cette 9e édition de Beauregard. Devant un public chauffé à blanc, une structure pyramidale à trois niveaux permet à Ninja et Yo-landi Vi$$er d'occuper complètement la scène. DJ Vuilgeboost est au sommet de la pyramide, tandis que deux danseuses, parfois dans des costumes de dinosaures, ou en sweat avec capuche et mini-short, complètent la formation. Si Ninja s'adresse au public, parfois même avec quelques mots de français, la voix de Yo-landi Vi$$er semble quasiment entièrement enregistrée. Les versions live sont extrêmement proches des versions studio et, même si le public est très chaud, les singles assortis d'un clip diffusé en même temps sur les écrans géants font encore monter l'hystérie d'un cran. Contrat amplement rempli pour Die Antwoord qui clôture en beauté cette édition de Beauregard.

Il paraît que la 10e édition du festival l'année prochaine nous réserve des surprises. On attend de voir cela avec impatience,

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016)
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
La chronique de l'album Fake de Furykane
La chronique de l'album French Beauté de Fake Oddity
Tinariwen en concert au Festival Microcosm 5
Tinariwen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Tinariwen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mercredi)
Tinariwen en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Tinariwen en concert au Festival du Bout du Monde
Tinariwen en concert à L'Aéronef (dimanche 29 avril 2012)
Tinariwen en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
Tinariwen en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
Tinariwen en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
L'interview de Tinariwen (avril 2007)
Michael Kiwanuka en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Jagwar Ma en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
Jagwar Ma en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Hubert Felix Thiefaine en concert au Vauban (19 et 20 octobre 2004)
Hubert Felix Thiefaine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Die Antwoord en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
Die Antwoord en concert au Festival Rock en Seine 2014
Die Antwoord en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Dimanche 5
Die Antwoord en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019)
Die Antwoord en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) Vendredi 14 juin

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Beauregard
Le Facebook du Festival Beauregard

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=