Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Afrika Corse
Gérard Guerrieri  juillet 2017

Réalisé par Gérard Guerrieri. France. Comédie. 1h30 (Sortie le 19 juillet 2017). Avec Michel Ferracci, Jacques Leporati, érard Guerrieri, Fabien Jegoudez, Pierre Antonetti, Sarah-Laure Estragnat et Lucie Peltier.

Est-ce qu'il y a un cinéma corse ? En accolant les deux mots "cinéma" et "corse" n'est-on pas en présence d'un oxymore ? "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri arrive à point pour "tenter" de résoudre ces deux épineuses questions.

A proprement parler, "Afrika Corse", qui se passe en Corse et qui propose un générique où les patronymes corses sont majoritaires, est la preuve indiscutable de l'existence d'un cinéma corse. Certes, à la différence du film "Sempre Vivu !" de Robin Renucci, le film est majoritairement parlé en français, subsidiairement en allemand et ne contient que quelques répliques en langue corse.

Mais si l'on regarde son sujet, avec indulgence et sans ricaner, on est devant une histoire qui se passe dans l'île de beauté et qui conte l'improbable existence dans un petit village du trésor de Rommel... d'où le jeu de mots servant de titre au film pour évoquer l' "Afrika Korps"...

Faut-il aller plus loin dans la connaissance du scénario au risque de faire fuir le continental qu'un film corse intriguerait au point de lui donner envie d'y aller voir ? Car, il ne faut pas le cacher, on est en présence - assumée de surcroît - d'un nanar de la plus belle espèce.

Que dire, en effet, de trois frères corses qui se battent pour prouver à un notaire de la RDA (on est en 1974 sous Giscard et Brejnev) qu'ils sont bien les rejetons d'un officier SS qui aurait déposé quelque part dans le maquis un trésor fabuleux ?

Tout dans "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri est de l'ordre de la farce, de la farce "énorme !" comme dirait Luchini Fabrice. Il suffit pour s'en convaincre de voir les tenants du "4ème Reich" dont le chef porte une perruque blonde, une peau de bête et est constamment en slip kangourou.

 

Si l'on survit à la première bobine, et que l'on trouve à cette pochade où la tête de Maure croise la croix gammée le charme des comédies des années 1970 réalisées évasivement par Richard Balducci ou Raoul André, on finira par sourire, voire rire de bon cœur. Tout n'est pas fin, loin de là, mais finalement le scénario est loin d'être idiot et cultive astucieusement les rebondissements.

Plus près de l'esprit de Jean Yanne que de la touche Lubitsch, "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri est un film qui devrait être patronné par la revue "Schnock" et attirer, on le redit, les nostalgiques des seventies franchouillardes.

Un tantinet psychédélique, un brin loufoque, un chouia crétin, "Afrika Corse" pourrait être un peu un "Monde fou, fou, fou" à la française. Le spectateur ne s'imagine dans quel pétrin il va se fourrer s'il répond à l'appel de ce film zarbi et dingo.

S'il ne se maudit pas d'avoir répondu à l'appel du chroniqueur de Froggy's delight, il sera, tout au contraire, très fier d'appartenir au petit Landerneau de ceux qui auront découvert le cinéma de Gérard Guerrieri, qui n'a manifestement rien à envier à celui des frères Peter et Bobby Farrelly.

Une telle référence vaut une légion d'honneur et l'on attendra avec impatience la suite d' "Afrika Corse" en préparant une "tarte aux courgettes, Népita et Brocciu" dont l'auteur-réalisateur, le fameux GG, donne la recette dans son dossier de presse.

Franchement, si "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri n'est pas le film culte de l'été, c'est à désespérer du mauvais goût cinématographique des cinéphiles français !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=