Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Afrika Corse
Gérard Guerrieri  juillet 2017

Réalisé par Gérard Guerrieri. France. Comédie. 1h30 (Sortie le 19 juillet 2017). Avec Michel Ferracci, Jacques Leporati, érard Guerrieri, Fabien Jegoudez, Pierre Antonetti, Sarah-Laure Estragnat et Lucie Peltier.

Est-ce qu'il y a un cinéma corse ? En accolant les deux mots "cinéma" et "corse" n'est-on pas en présence d'un oxymore ? "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri arrive à point pour "tenter" de résoudre ces deux épineuses questions.

A proprement parler, "Afrika Corse", qui se passe en Corse et qui propose un générique où les patronymes corses sont majoritaires, est la preuve indiscutable de l'existence d'un cinéma corse. Certes, à la différence du film "Sempre Vivu !" de Robin Renucci, le film est majoritairement parlé en français, subsidiairement en allemand et ne contient que quelques répliques en langue corse.

Mais si l'on regarde son sujet, avec indulgence et sans ricaner, on est devant une histoire qui se passe dans l'île de beauté et qui conte l'improbable existence dans un petit village du trésor de Rommel... d'où le jeu de mots servant de titre au film pour évoquer l' "Afrika Korps"...

Faut-il aller plus loin dans la connaissance du scénario au risque de faire fuir le continental qu'un film corse intriguerait au point de lui donner envie d'y aller voir ? Car, il ne faut pas le cacher, on est en présence - assumée de surcroît - d'un nanar de la plus belle espèce.

Que dire, en effet, de trois frères corses qui se battent pour prouver à un notaire de la RDA (on est en 1974 sous Giscard et Brejnev) qu'ils sont bien les rejetons d'un officier SS qui aurait déposé quelque part dans le maquis un trésor fabuleux ?

Tout dans "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri est de l'ordre de la farce, de la farce "énorme !" comme dirait Luchini Fabrice. Il suffit pour s'en convaincre de voir les tenants du "4ème Reich" dont le chef porte une perruque blonde, une peau de bête et est constamment en slip kangourou.

 

Si l'on survit à la première bobine, et que l'on trouve à cette pochade où la tête de Maure croise la croix gammée le charme des comédies des années 1970 réalisées évasivement par Richard Balducci ou Raoul André, on finira par sourire, voire rire de bon cœur. Tout n'est pas fin, loin de là, mais finalement le scénario est loin d'être idiot et cultive astucieusement les rebondissements.

Plus près de l'esprit de Jean Yanne que de la touche Lubitsch, "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri est un film qui devrait être patronné par la revue "Schnock" et attirer, on le redit, les nostalgiques des seventies franchouillardes.

Un tantinet psychédélique, un brin loufoque, un chouia crétin, "Afrika Corse" pourrait être un peu un "Monde fou, fou, fou" à la française. Le spectateur ne s'imagine dans quel pétrin il va se fourrer s'il répond à l'appel de ce film zarbi et dingo.

S'il ne se maudit pas d'avoir répondu à l'appel du chroniqueur de Froggy's delight, il sera, tout au contraire, très fier d'appartenir au petit Landerneau de ceux qui auront découvert le cinéma de Gérard Guerrieri, qui n'a manifestement rien à envier à celui des frères Peter et Bobby Farrelly.

Une telle référence vaut une légion d'honneur et l'on attendra avec impatience la suite d' "Afrika Corse" en préparant une "tarte aux courgettes, Népita et Brocciu" dont l'auteur-réalisateur, le fameux GG, donne la recette dans son dossier de presse.

Franchement, si "Afrika Corse" de Gérard Guerrieri n'est pas le film culte de l'été, c'est à désespérer du mauvais goût cinématographique des cinéphiles français !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=