Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tom of Finland
Dome Karukoski  juillet 2017

Réalisé par Dome Karukoski. Finlande/Daneark/Allemagne/Suède/Etats Unis. Biopic. 1h56 (Sortie le 19 juillet 2017). Avec Pekka Strang, Lauri Tilkanen, Jessica Grabowsky, Taisto Oksanen, Seumas Sargent, Niklas Hogner, Jakob Oftebro et Kari Hietalahti.

Comme la destinée de son compatriote le boxeur Olli Maki, l'histoire de Touko Laaksonen méritait d'être connu hors de la Finlande. Grâce au biopic "Tom of Finland" de Dome Karukoski, ce sera chose faite.

Wonder boy du cinéma finnois, déjà auteur de six long métrages, Dome Karukoski a le mérite d'avoir traité sans fausse note un sujet qui, en d'autres mains, eût pu être scabreux. Des bosquets ou des pissotières d'Helsinki aux "partys" germaniques, des backrooms aux villas californiennes, c'est en effet le parcours d'un garçon qui participe pleinement à la libération sexuelle que l'on va suivre pendant cinquante ans.

Né dans l'austère et terne Finlande, cherchant sa place entre l'Est pudibond et l'Ouest d'après guerre encore répressif, Touko dit "Tom of Finland" est un publicitaire talentueux qui extériorise ses fantasmes dans des dessins qu'il crée d'abord pour lui et qui vont peu à peu se répandre "sous le manteau". Il appellera cette "part maudite" ces "dessins cochons", lui qui est marqué par la répression physique et mentale qui s'abat sur les homosexuels occidentaux.

C'est le temps, pas si lointain, où l'homosexualité est assimilée à une maladie. En dessinant ses motards en cuir noir fortement membrés, dans des poses sans équivoque, Tom, petit homme timide qui cache en lui le héros militaire qu'il fût, chasse chez bien des homosexuels la culpabilité et la honte. A leurs places, il leur donne un imaginaire à la fois viril et sensible dont ils pourront se réclamer avec fierté.

Franchissant l'Atlantique, les dessins de Tom arrivent à point. Ils seront l'expression la plus voyante de la liberté gagnée. À la fois provocants et ludiques, ses personnages deviennent des modèles et prennent vie. Ce qui n'était que pur fantasme s'incarne dans des corps.

"Tom of Finland" de Dome Karukoski réussit très bien à montrer comment la vie de Touko, le discret publicitaire finlandais, vivant avec sa sœur et son petit ami, bascule quand, après ses dessins, il prend le chemin de l'Amérique, ou plus précisément celui de la Californie des années 1960.

Avec ses faux airs de Robert Crumb ou de William Burroughs quand il porte son petit chapeau, Tom participe comme les deux bonshommes américains à l'émergence d'une contre-culture libérée de toute entrave.

C'est l'ère où l'on s'éclate et où les tabous tombent. C'est l'ère d'avant l'anxiété, avant le retour de bâton conservateur avec le Sida présenté par les pères fouettards comme une punition divine. Dans ses dernières années, forcément tout à coup tragiques, Tom retrouve une nouvelle culpabilité. Lui qui a prôné l'ère nouvelle, a suscité une génération en cuir qui, de Freddy Mercury à Robert Mapplethorpe, tombe sous les coups du fléau, se sent responsable de ce qui arrive.

"Tom of Finland" de Dome Karukoski brasse toutes ses époques contradictoires avec une belle énergie. Pekka Strang incarne Touko/Tom avec une grande justesse. Il a compris qu'un dessinateur c'est avant tout un regard posé sur le monde, et il fait passer dans ses yeux tous les sentiments qui vont l'habiter.

Biopic tourmenté, "Tom of Finland" n'est pas le portrait d'une vie réussie, mais celui d'une vie pleine de contradictions et de combats où les événements forcent plus à réagir qu'à agir.

'histoire des homosexuels vers la "normalité" n'est pas un long fleuve tranquille mais une route pleine d'embûches à contourner pour un résultat toujours aléatoire. "Tom of Finland" de Dome Karukoski célèbre ce chaos et dit combien les choses acquises l'ont été de haute lutte.

En tout cas, grâce à ce film dense et généreux, on découvrira une page méconnue qui prend désormais pleinement sa place dans le bouillonnement du siècle passé et qui a contribué à dynamiter la morale judéo-chrétienne au plus fort des années rayonnantes 1960-1970.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=