Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Filles d'Avril
Michel Franco  août 2017

Réalisé par Michel Franco. Mexique. Drame. 1h43 (Sortie le 2 août 2017). Avec Emma Suárez, Ana Valeria Becerril, Enrique Arrizon, Joanna Larequi, Hernán Mendoza et Ivan Cortes.

On suit Michel Franco depuis "Despues de Lucia" (2012) et l'on avait beaucoup aimé "Chronic" (2015), son précédent film, qui donnait à Tim Roth l'un de ses plus beaux rôles.

Avec "Les Filles d'Avril", le revoilà au Mexique, pour ce qu'on pourrait définir comme une comédie de mœurs, cherchant à tracer le portrait d'une mère "moderne", libre, presque libertaire, voire fantasque, dans ses relations avec ses deux filles, qu'elle a eu très jeune et sans doute plus par hasard que par volonté.

Bien sûr, on est dans un milieu hautement privilégié, et Emma Suarez est une mère espagnole, c'est-à-dire une pièce rapportée qui détonne dans le conformisme mexicain.

Vivant ensembles, Valeria, 17 ans, jeune et jolie, et Clara, plus âgée, au physique ingrat et ayant tendance à être en surpoids, se débrouillent tant bien que mal sans leur mère, absente, qui continue en quadragénaire rayonnante à mener une existence bohème et sans contrainte. Quand elle revient, elle constate les dégâts occasionnés par son attitude dilettante : Valeria est enceinte et Clara mal dans sa peau.

"Les filles d'Avril" de Michel Franco vaut d'abord pour la présence d'Emma Suarez, l'égérie des premiers films de Julio Medem et qui n'a obtenu la renommée mondiale qu'elle méritait qu'en entrant, tardivement, dans la famille almodovarienne, avec "Julieta".

Cette mère doublement, voire triplement, "indigne" - on découvrira pourquoi dans le film - est un personnage de femme comme on n'en a pas souvent vu dans le cinéma contemporain. Et cela sans qu'elle paraisse vraiment odieuse. Au contraire...

Si elle accepte la décision de sa fille d'accoucher de l'enfant qu'elle attend, elle constate que Valeria et son petit ami Mateo, sont trop "immatures" pour s'en occuper, d'autant que les parents de Mateo ne veulent pas les aider, et organise l'adoption du bébé. Donc, rien de vraiment choquant.

Comme à son habitude, Michel Franco sait faire comprendre bien des choses sans avoir besoin de longs discours. Les rebondissements narratifs qui ponctuent son récit surprendront mais ils ne paraîtront pas tirés par les cheveux. L'ultime pirouette finale, avec son côté "bébé de Rosemary", est même assez bienvenue.

On se dira, une fois de plus, que les chats ne font pas des chiens et que pour se débarrasser d'une mère aussi "diabolique", la jeune Valeria va devoir marcher sur ses traces "machiavéliques", et, en passant, donner un petit coup de pied bien placé la où ça fait mal au machisme mexicain.

"Les Filles d'Avril" de Michel Franco confirme les qualités de celui-ci comme scénariste et comme réalisateur. On lui saura gré d'avoir choisi le Mexique comme cadre de son film, qu'il aurait très bien pu situer aux États-Uns.

Ainsi, grâce à lui, on découvre une autre face du Mexique, loin des problématiques habituelles (pauvreté, violence, immigration). Sans doute, ce Mexique "riche", bien dans sa peau à l'ère numérique, cache-t-il d'autres travers que le film illustre à merveille.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=