Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Life, Animated
Roger Ross Williams  août 2017

Réalisé par Roger Ross Williams. Etats Unis/France. Documentaire. 1h29 (Sortie américaine juillet 2016). Avec Owen Suskind, Ron Suskind et Cornelia Suskind.

Les films sur l’autisme se sont multipliés depuis quelques années et l’on a dit tout le bien qu’il fallait penser de "Dernières nouvelles du cosmos" (Julie Bertucelli) ou de "Pourvu qu’on m’aime" (Carlo Zoratti).

Avec "Life, Animated" de Roger Ross Williams, c’est encore une autre vision de l’autisme et, surtout, des moyens à employer pour communiquer avec ceux qui sont diagnostiqués autistes.

Les méthodes sont diverses, parfois contradictoires et sujettes à polémique. Elles ont en commun de vouloir le "bien" des autistes, de les aider à vivre dans leur monde ou à se rapprocher de l’autre dit "normal".

Mieux encore, elles ne semblent avoir de sens que si les personnes confrontées à l’autisme déploient beaucoup d’énergie et d’astuce, surmontent leurs préjugés et se dévouent nuit et jour pour un résultat aléatoire. Bref, l’autisme se "soigne" en priorité avec de l’amour, beaucoup d’amour.


C’est une fois encore la leçon que l’on tirera de "Life, Animated" de Roger Ross Williams, où l’on va découvrir un garçon formidable, Owen Suskind, qui a une chance incroyable dans sa différence, celle d’avoir des parents prêts à tous les sacrifices pour l’accompagner dans une vie où il pourrait se perdre sans aide.

Ron Suskind et sa femme ont découvert quand il avait trois ans qu’il n’allait pas être un enfant comme les autres et devrait vivre différemment, dans sa bulle. Vingt ans après, à 24 ans, il vit seul, travaille dans un cinéma et a, comme tout le monde, des problèmes de cœur. Entre temps, il aura fallu que ses parents, et son frère qu’il ne faut pas oublier, réussissent à pénétrer son univers et, surtout, comme ils le disent : "Au lieu de le forcer à entrer dans notre monde, nous sommes allés dans le sien".

Et cela, grâce à une clé magique : les dessins animés de Walt Disney ! Owen, en effet, les connaissait par cœur. Un jour, cet enfant du silence, enfermé en lui-même, a répété un dialogue d’un film de Disney… Et son père s’est aperçu que ce n’était pas que mimétique, que ces mots employés l’étaient à dessein… Les Suskind avaient trouvé le moyen de franchir la muraille invisible qui les séparait de leurs fils.

Ron, journaliste détenteur du fameux prix Pulitzer, a donc pendant des années noté les "progrès" d’Owen, expliqué comment ils se réalisaient. Il en a tiré une méthode consistant à s’imprégner de ce que les autistes préfèrent et d’en faire un instrument pour établir avec eux une relation de confiance. C’est ce que Ron Suskind appelle l’ "Affinity Therapy".

Dans "Life, Animated" de Roger Ross Williams, adaptation du best-seller de Ron Suskind, on verra qu’Owen crève l’écran et qu’avec l’aide de sa petite famille, il est devenu un personnage que l’on souhaiterait vraiment connaître.

Ce documentaire efface, qui est capable d’intégrer quelques moments animés de toute beauté, n’est ni didactique ni dithyrambique. Il ne cache pas les conditions favorables nécessaires pour qu’Owen ait pu se développer aussi harmonieusement : milieu aisé et uni, libéral, capable de s’émanciper du concept d’épreuve, de malheur imposé par une divinité, etc.

En outre, dans le DVD, on aura confirmation de l’intérêt du travail commun mené par les Suskind en suivant Owen dans un déplacement à Paris où il tient un discours merveilleux sous les yeux de son père…

On conseillera au spectateur de se laisser guider par Owen au pays de Disney, là où règnent Bambi et Peter Pan avec leur joyeux cortège d’ombres animées. "Life, animated" de Roger Ross Williams a le charme d’un "feel good movie" mais au service d’un vrai propos.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=