Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'histoire de mes dents
Valeria Luiselli  (Éditions de l'Olivier)  août 2017

Dire que Valeria Luiselli déborde d’imagination est un euphémisme tant celle-ci déborde de page en page tout au long de son dernier ouvrage L’histoire de mes dents, sorti il y a quelques jours aux Editions de l’Olivier. Né au Mexique et vivant à New-York, Valeria Luiselli est devenue une des figures montantes de la nouvelle littérature latino-américaine. Son livre devrait confirmer cette nouvelle notoriété.

Dire que Valéeia Luiselli manque de références culturelles et littéraires est un mensonge car Borges et Enrique Vila-Matas font de la figuration dans ce roman truffé de références. Véritable bibliothèque ambulante, Valeria Luiselli est une architecte littéraire.

Son dernier livre, L’histoire de mes dents est pour moi un OLNI (objet littéraire non-identifié), le genre de livre que l’on n’a pas l’habitude de lire. Loin du roman conventionnel, il se démarque par une construction pour le moins original construit en sept livres (ou chapitres) débutant par une citation d’auteur ou un extrait d’un livre. Chaque livre ne ressemble à aucun autre, dans le fond comme dans la forme. Le premier livre nous narre l’histoire du livre avec le commencement, le milieu et la fin, nous précise l’auteur. Les chapitres suivants ont pour titre : les hyperboliques, les paraboliques, les circulaires, les allégoriques, les elliptiques et la chronologique (chapitre qui reprend l’histoire du départ sous une chronologie très précise). Tous sont liés les uns aux autres même si l’on s’en rend compte difficilement à la fin de certains. Chaque chapitre modifie l’esprit et le contenu du précédent. L’histoire de mes dents est donc une œuvre circulaire et déroutante.

Vous êtes perdus ? C’est normal ! Le lecteur du livre l’est aussi très souvent. C’est un peu d’ailleurs ce que recherche l’autrice à travers ce livre. Sauf que le talent de ce livre est de chercher à nous perdre tout au long du livre sans jamais vraiment y réussir puisque l’on tourne les pages avec frénésie tant on se délecte des mots souvent hilarants que Valeria Luiselli utilise au service d’une histoire complètement déjantée.

Alors l’histoire du livre, venons-y. L’histoire de mes dents, c’est l’histoire de Gustavo Sanchez, surnommé "Grandroute" qui sait imiter à la perfection Janis Joplin quand il a trop bu. Gustavo n’est pas une personne comme les autres, c’est le meilleur commissaire-priseur du monde. Il ambitionne de réaliser son plus grand coup : se faire extraire toutes les dents et les vendre en les faisant passer pour les restes d’"infâmes personnages" tels que Platon, Pétrarque, Rousseau ou bien encore Virginia Wolf. Cette supercherie mène "Grandroute" dans une direction qu’il n’avait pas prévue quand il remarque que son fils, présent à la vente, est bien décidé à acheter son propre père aux enchères.

A partir de cette histoire abracadabrantesque, Valeria Luiselli peut laisser cours à son imagination débordante. Elle commence dans le premier livre qui nous raconte les déboires de ce "Grandroute", dès son enfance, dans son mariage ensuite et de ses péripéties professionnelles, l’ensemble expliquant son choix de vendre ses dents. L’ensemble est d’une très grande drôlerie. On rit souvent devant la vie de ce "Grandroute" tant les expressions de l’autrice sont succulentes.

Le livre suivant, les hyperboliques, nous narre la vente de ces / ses dix dents, chacune d’elles ayant une histoire, inventée de toutes pièces par le commissaire priseur. La dent de Platon se retrouve aplatie tant il parlait et mangeait sans discontinuité. Augustin d’Hippone, lui, aurait écrit ses confessions suite à une rage de dent, celle qui est en vente évidemment. Une fois de plus, chaque lot hyperbolique concernant une dent nous est écrite avec beaucoup d’humour. On se délecte de lire ou d’écouter ce commissaire priseur essayer de faire monter les enchères de ces dents au travers d’une histoire particulière, souvent drôle.

S’en suit, dans le livre suivant, des étranges retrouvailles avec son fils qui font que l’on se demande de nouveau où Valeria Luiselli souhaite nous emmener. La réponse intervient à la fin du livre lorsque "Grandroute" cesse de raconter son histoire en laissant la parole à un nouveau personnage. Bien vu, tout se dénoue et on comprend que l’on a été bien dupé.

Inspiré par des auteurs comme Enrique Vila-Matas, l’histoire de mes dents est donc un roman à double-fond qui oscille sans cesse entre la parabole et l’allégorie, une fantaisie débridée et hilarante sur les pouvoirs de la fiction et la valeur que l’on accorde aux objets. Valeria Luiselli affirme son talent d’écrivain avec ce livre d’une très grande originalité. L’histoire de mes dents est une très belle découverte qui se lit rapidement, avec plaisir et délectation.

 
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Archives des enfants perdus" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=