Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gabriel et la Montagne
Fellipe Barbosa  août 2017

Réalisé par Fellipe Barbosa. Brésil/France. Aventure/Drame. 2h11 (Sortie le 30 août 2017). Avec Joao Pedro, Caroline Abras, Alex Alembe, Lenny Siampala, John Goodluck, Rashidi Athuman, Tonny Lesika et Rhosinah Sekeleti.

Désormais, tous les jeunes Occidentaux de "bonne famille", qui décideront de faire un grand voyage avant de prendre la place "au soleil" qui leur est due dans l’économie mondialisée, devront, au préalable, visionner "Gabriel et la Montagne" de Fellipe Barbosa.

Non seulement, ils s’y retrouveront, mais, peut-être, certains d’entre eux comprendront que tout n’est pas possible pour ceux qui sont faits pour dominer le monde de demain. Car l’exemple du sort terrible de Gabriel Buchman devrait leur parler.

Retrouvé mort une vingtaine de jours après avoir voulu grimper l’ultime montagne au programme de son tour du monde, ce garçon sympathique, sans doute réellement mû par une envie d’aller vers l’autre et de l’aimer, a été victime de sa naturelle arrogance, celle qui lui faisait croire qu’il était un élu promis à toutes les réussites.

"Naïf et arrogant", Fellipe Barbosa, qui a été son ami et vient sans doute du même milieu, l’admet et le dit lui-même. Gabriel avait l’insolence inconsciente de la jeunesse dorée quand elle ne doute pas de sa supériorité. Cela ne l’empêchait pas d’être un jeune homme débordant d’humanité pour tous ceux qu’il croisait.

On s’en rendra aussitôt compte dans le film en voyant ce jeune homme frêle et bondissant capable au premier regard de nouer une relation avec les Africains, une relation allant bien au-delà des billets donnés pour l’aider dans ses quêtes perpétuelles d’absolu. Du Kilimandjaro aux chutes Victoria, Gabriel est avide de ces paysages métaphysiques qui transcendent sa jeune existence.

Dans "Gabriel et la Montagne", Fellipe Barbosa a eu l’excellente idée d’utiliser tous les Africains qui ont croisé Gabriel et de leur faire rejouer les instants qu’ils passèrent en sa compagnie.

Outre la singularité du personnage, qui peut, dans un autocar brinquebalant sur une route africaine, discuter avec sa petite amie des avantages et des inconvénients d’avoir été pris dans une université californienne, puis s’énerver que les gnous n’aient pas l’intérêt qu’il leur supposait, "Gabriel et la Montagne" de Fellipe Barbosa est une plongée concrète dans un continent mal connu.

Jamais l’Afrique n’a paru si proche, tellement à la portée des intrépides qu’elle peut être aussi celle qui les fera chuter, celle qui les engloutira à tout jamais dans sa beauté fatale.

Mieux que les "Connaissances du monde" de jadis, "Gabriel et la Montagne" sera pour tous une source de dépaysement en même temps qu’une réflexion évidente sur le sens de la vie et sur l’absurdité de la condition touristique, surtout quand elle n’est pas assumée par des jeunes gens paradoxaux, qui en refusent le statut, la carte Visa bien planqué dans leur baluchon bohème.

Quoi qu’on pense de Gabriel, on ne pourra oublier cette étoile ardente qui s’est éteinte à l’orée d’une vie que cette escapade en Afrique aurait pu avantageusement transformée pour comprendre, aimer et aider les autres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=