Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A ciambra
Jonas Carpignano  septembre 2017

Réalisé par Jonas Carpignano. Italie/Etats Unis/France/Suède/Allemagne/Brésil. Drame. 1h58 (Sortie le 20 septembre 2017). Avec Pio Amato, Seihon Koudous, Iolanda Amato, Damiano Amato et Patrizia Amato.

Après les migrants, les gitans. Avec le même talent, le même sens de l'épopée concernant des gens qui ne deviennent épiques que pour survivre, Jonas Carpignano emmène son spectateur, quel qu'il soit, quoi qu'il pense, sur le chemin de l'universelle compassion.

Car, à la différence de ses Africains qui traversaient mille épreuves dans "Mediterranea" pour se retrouver échoués dans la "terre pas trop promise" italienne, les "roms" de la famille Amato qui sont les héros d' "A Ciambra" ne sont, a priori, pas très sympathiques, pas très porteurs de sentiments empathiques.

On les voit ici sous les traits habituels d'un clan très fermé, voire viscéralement raciste, et dans leurs "activités" illicites classiques, celles qui ont fait naître leur légende noire. Comme ils sont désormais sédentaires, vivent dans des bidonvilles aux marges des grandes villes, les gitans d' "A Ciambra" de Jonas Carpignano sont bien éloignés du peuple voyageur d'antan.

Heureusement, il y a Pio, déjà vu dans "Mediterranea", encore enfant mais déjà à la croisée de son destin. Comme son père et ses frères sont en prison, c'est lui qui maintient la famille la tête hors de l'eau grâce à ses petits trafics qui dénotent une belle imagination et une farouche rage pour que lui et les siens s'en sortent.

Sa route croise les Africains qu'on a découvert dans "Mediterranea" et notamment l'excellent Koudous Seiton, d'origine burkina-bé, et qui crève toujours autant l'écran.

"A Ciambra" de Jonas Carpignano s'appuie sur Pio et sa famille, les "Amato". Ils n'ont pas la truculence des Dorkel, sujets des films de Jean-Charles Hue et notamment de "Mange tes morts".

Il faut dire que Jonas Carpignano est attaché à un certain réalisme et ne se permet pas beaucoup de lyrisme, hormis au moment de la mort du grand-père qui rappelle la génération d'avant, celle des chevaux et des roulottes, celle où les Gitans qui vivent dans ces camps insalubres n'étaient pas encore le bas-étage de la criminalité concédée par la Mafia.

Le passage inexorable de Pio vers l'état adulte est à pleurer. D'ailleurs, il ne s'en prive pas en tombant de son vélo. Il lui faudra trahir son ami africain pour rejoindre la place qu'il ne pouvait qu'occuper dans une vie prédéterminée. Il lui faudra aussi connaître un déniaisement sordide avant sans doute, comme définitif adoubement dans le prolétariat gitan, un premier passage par la case prison.

On comprend dès lors pourquoi Martin Scorsese a aimé ce film où le chemin de Pio n'est pas sans évoquer celui de l'apprenti-maffieux Ray Liotta dans "les Affranchis".

"A Ciambra" de Jérôme Carpignano donne à voir un portrait émouvant d'un enfant en passe de ne plus l'être, décrit encore une fois une communauté marquée au fer rouge, et confirme un cinéaste capable de décrire des réalités contemporaines grâce à un cinéma qui sait sans artifices mêlé fiction et documentaire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=