Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monet collectionneur
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Au Musée Marmottan-Monet sévissent deux historiens d'art, Marianne Mathieu, adjointe au directeur en charge des collections du musée et Dominique Lobstein, responsable de sa bibliothèque, qui, avec passion et méthode, explorent et décryptent l'oeuvre, l'univers et la vie du maître du lieu et proposent au visiteur des expositions inédites

Ainsi conçoivent-ils des expositions non seulement inédites quant à leur propos scientifique mais ils les présentent, à destination du public, comme de véritables histoires humaines et artistiques

Pour "Monet collectionneur", après avoir joué les petits détectives en 2014 pour établir la "biographie" de l'emblématique chef d'oeuvre "Impression, soleil levant", ils s'investissent archéologues pour reconstituer la genèse et la composition de la collection d'oeuvres d'art détenue par Claude Monet qui en révèle un aspect méconnu.

En effet, ils ont dû effectuer un conséquent travail de reconstitution en raison de la dispersion de cette collection suite aux ventes massives faites par le légataire universel, son fils Michel, et la disparition, durant la Seconde guerre mondiale, des archives notariales comportant l'inventaire après décès.

Dans l'espace muséal dédié aux expositions temporaires irradiée par la palette chromatique pétulante de la scénographe Anne Ventadour, les différentes phases de la constitution de cette collection sont retracées dans un parcours chronologique scandé par une centaine d'oeuvres provenant du Musée Marmottan-Monet ainsi que de collectons particulières et de grandes institutions muséales internationales

Le petit musée personnel de Claude Monet

Comme l'indique les commissaires, cette exposition revêt la forme d'"une brève histoire d'une collection" composée de chefs d'oeuvre qui constituent "le panthéon artistique et sentimental du maître de Giverny".

Car tels sont les deux tropismes d'une collection par ailleurs atypique, dès lors qu'elle ne vise pas à des fins spéculatives ou ostentatoires, car "secrète" et "égoïste" ("Ma collection est pour moi seul… et pour quelques amis") et que Monet ne s'adresse pas directement aux artistes mais procède comme un acheteur "ordinaire" de surcroît anonyme en passant par le marché de l'art et un intermédiaire.

Par ailleurs, en premier lieu elle ressort à l'émanation spontanée liée à des cadeaux de différentes nature, œuvre de compagnonnage de (tels "Monet peignant dans son atelier" de Manet, "Madame Monet et son fils" et "Claude Monet lisant" par Renoir, "Le Bain" de Berthe Morisot, Portrait de Claude Monet" (imberbe) par Gilbert Alexandre de Séverac, "(La Leçon de piano" et " Chrysanthèmes blancs et jaunes" de Gustave Caillebotte).

Egalement des dons de remerciements, selon la coutume du cadeau après décès, ("Paysannes plantant des rames" de Pissarro, "Chrysanthèmes" de Caillebotte, "Julie et sa levrette Laërte" de Berthe Morisot) et d'échanges, avec Pissaro("Le Marché à la volaille, Gisors" contre "Village de Giverny sous la neige") et Rodin (" Belle-Île-en-Mer" contre le bronze "Jeune mère à la grotte").

Ensuite, hors l'exception toutefois, avec sa partie émergée et connue avec les estampes japonaises dont l'intégralité des exemplaires détenus par le musée a fait l'objet d'une exposition en 2006 ("Les estampes japonaises - La collection de Claude Monet"), elle s'étoffe de manière délibérée, par des acquisitions rendues possibles par une plus grande aisance financière, ciblée et cohérente, "une sélection extrêmement pointue, complémentaire de sa propre production" précise la commissaire Marianne Mathieu,

En effet, ce n'est pas une collection généraliste mais caractérisée par un tropisme artistique focalisé sur des mouvements picturaux précis, ordonnés autour de l'impressionnisme, et essentiellement des genres picturaux, le portrait, le nu et la scène de genre, que Monet ne pratiquait pas.

A savoir, les oeuvres de ses maîtres, précurseurs de l'impressionnisme, dont Delacroix ("Falaises d’Étretat" "Falaises près de Dieppe"), Camille Corot ("Ariccia, Palais Chigi"), Eugène Boudin ("Le Clocher de Sainte-Catherine, Honfleur", "Crinolines sur la plage", "Sur la plage") et Johan Barthold Jongkind ("Route de la côte Saint-André au Grand-Lemps", "Port-Vendres", "Route de la Côte-Saint-André au Grand-Lemp").

Pour l'impressionnisme, avec une prédilection pour deux de ses figures majeures.. Une figure amie, celle de Renoir, avec "La Mosquée. Fête arabe", "Portrait de Madame Clémentine Valensi Stora- L’Algérienne" et le beau trio de baigneuses ("Baigneuse assise sur un rocher", "Baigneuse", "Jeune fille au bain").

Et Cézanne, avec "Neige fondante à Fontainebleau", "Baigneurs" et le sublime "Le Nègre Scipion" ainsi que "La partie de pêche" avant de s'enquérir de laproduction de la jeune génération du post-impressionnisme avec Paul Signac, Edouard Vuillad et Albert Marquet.

Quant au volet "sentimental", il concerne les membres de la famille Hoschedé, celle de sa deuxième épouse Alice avec des portraits offerts mais également des commandes ("Garçon dans les fleurs" de Manet, "Portrait de Madame Alice Hoschedé" par Carolus Duran, "Petite Fille au manchon" de Jean-Jacques Henner).

Cette captivante histoire "en images" s'achève avec les "Nymphéas" de Monet dont la moindre valeur marchande à sa mort demeureront à Giverny avec les estampes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=