Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miss Wyoming
Douglas Coupland  (Editions Au Diable Vauvert)  août 2017

A la lecture du titre "Miss Wyoming" et de la quatrième de couverture, l'affaire semble dans le sac et l'intrigue "spoilée" dès lors qu'est annoncée "une comédie hollywoodienne par le pape de la parodie sociale".

Soit une comédie romantique entre une ex mini-miss reconvertie en actrice de sitcom et un richissime producteur de films d'actions respectivement rescapés d'un crash aérien et d'une infection grippale.

Mais bien évidemment c'est méconnaître ce diable d'écrivain qu'est Donald Coupland et, non, il ne s'agit pas d'une romance décryptée avec son humour ironique mais de tout ce qui précède la concrétisation d'une "love affair" qui devrait se jouer de l'épreuve du temps dès lors qu'elle réunit deux individus ayant connu "une expérience intense et flippante", en l'occurrence un ruptus psychique lié à une expérience de mort imminente.

Miss Wyoming : Les "life stories" couplandiennes

Publié en 1999, entre "Generation X" qui consacre l'entrée en littérature de l'auteur, et "Toutes les familles sont psychotiques" qu'il annonce, l'opus relate, à grands renforts de flash backs dépourvus de linéarité chronologique même à rebours qui se télescopent, ce qui maintient un évident suspens tant le lecteur se demande quel dénouement ils annoncent, la biographie des deux principaux protagonistes, déclinaisons d'une même enfance atypique en dehors de la réalité de la vraie vie qui les a fixé dans un état d'immaturité, et d'un même cursus, celui de la réussite précoce suivi du déclin.

Issue de la "middle-class" de l'Amérique profonde, Susan Colgate, une ancienne mini-miss totalement instrumentalisée par une mère qui n'hésite à user de maltraitance psychologique voire physique par le recours aux prothèses et à la chirurgie esthétique pour satisfaire non seulement aux diktats de la beauté et de la compétition à tout prix mais également en utilisant sa fille comme substitut de réalisation de soi, est devenue "une actrice de troisième zone qui joue comme une patate" jusqu'au jour où elle opte délibérément pour une disparition volontaire pour devenir libre et maître de son destin.

Après une enfance choyée mais quasiment recluse en raison d'un état de santé fragile, John Johnson, né dans une famille de "l'upper class", est devenu un richissime producteur hollywoodien avec tout ce que cela implique de dérives en tous genres jusqu'au jour où il est victime d'un burn-out qui se solde par un voyage "en clochardie" en quête des vraies valeurs.

Officiant comme narrateur extra diégétique relativement bienveillant tout en dézinguant "l'american way of life", sa culture de parc d'attractions et son indécrottable infantilisme, Donald Coupland s'essaie, avec brio, au roman d'apprentissage hybridé avec le mythe beatien de la route ordonnés autour de deux tropismes existentialistes : celui de "la vie est une fiction", avatar de "la vie est un songe" de l'époque baroque et celui du libre-arbitre comme instrument de mise en échec du déterminisme inhérent à la naissance et à un vécu imposé.

Et Donald Coupland bâtit son illustration, voire sa démonstration, par une mise en abime et la prévalence du premier car ses deux "héros-hérauts" intègrent une autre fiction alors qu'ils pensent, comme l'énonce le dramaturge anglais Martin Crimp dans son opus "La République du bonheur", au titre des cinq libertés essentielles à l'individu, écrire le scénario de leur propre vie.

Brillant et passionnant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Génération X" du même auteur
La chronique de "Toutes les familles sont psychotiques" du même auteur
La chronique de "Génération A" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Douglas Coupland
Le Facebook de Douglas Coupland


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=