Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Journal d'une femme de chambre
Théâtre Montmartre-Galabru  (Paris)  septembre 2017

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Octave Mirbeau, mise en scène de Patricia Piazza-Georget avec Patricia Piazza-Georget, Charlotte Piazza et Cécile Carton (en alternance Emma Brest).

C'est dans un décor unique, représentant la chambre où elle est logée, que Célestine (Patricia Piazza-Georget) raconte la dure condition de domestique à la fin du 19ème siècle.

Le plus souvent en chemise de nuit en tissu blanchi, elle imite ses maîtres et ses maîtresses. Elle n'est pas seule sur scène : deux autres "femmes de chambre", plus jeunes, elles aussi en chemises de nuit blanches, l'écoutent et partagent ses récits.

L'une danse parfois (Cécile Carton en alternance avec Emma Brest), l'autre (Charlotte Piazza) est le plus souvent allongée, et réclame que Célestine, à son écritoire, vienne fermer la lampe à pétrole.

Dans sa mise en scène, Patricia Piazza-Georget paraît très influencée par un certain cinéma fantastique. On entend quelques bruits inquiétants, la lumière n'éclaire souvent qu'une parte de la scène, créant un climat angoissant. Il y a une parenté avec les films de la Hammer qui se passait dans un Londres gothique et où l'on pouvait voir des filles blondes comme Charlotte Piazza, promises au couteau de Jack l'éventreur ou aux dents du Vampire.

La référence n'est pas abusive car, dans sa libre interprétation du roman de Mirbeau, Patricia Piazza-Georget a choisi d'aller vers le "gore". Finie l'ambiguité naturaliste de l'original. Ici, le sang coule et la vengeance sociale n'est pas loin.

On pourrait dire que cette femme de chambre et ses deux compagnes qui devraient suivre ses traces annoncent les sœurs Papin. Elles sont d'ailleurs plus proches du discours des "Bonnes" de Genet que du "Journal d'une femme de chambre" de Mirbeau.

La très grande liberté prise par Patricia Piazza-Georget n'est-elle pas une trahison de l'auteur des "Affaires sont les affaires" et du "Journal d'une femme de chambre" ou tout au moins un contresens sur sa description radicale du sort des femmes du peuple à l'ère de l'industrialisation capitaliste ?

Reste que si les connaisseurs de Mirbeau seront perplexes, Patricia Piazza-Georget déploie une belle énergie, chante Fréhel avec cœur, donne à Célestine un visage volontaire, marqué très nettement au sceau d'un féminisme qui supplée la colère sociale du roman.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=