Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taxi Sofia
Stephan Komandarev  octobre 2017

Réalisé par Stephan Komandarev. Bulgarie/Allemagne/Macédoine. Drame. 1h43 (Sortie le 11 octobre 2017). Avec Vassil Vassilev, Ivan Barnev, Assen Blatechki, Irini Zhambonas, Vasil Banov, Troyan Gogov, Dobrin Dosev et Guerassim Gueorguiev.

Le "film de taxi" pourrait presque être un genre cinématographique. Depuis "Taxi Driver" de Martin Scorsese jusqu'à Luc Besson et sa franchise marseillaise, en passant par "Taxi Téhéran" de Jafar Panahi, on sait que le taxi est un lieu propice à l'étude du genre humain et le chauffeur de taxi, enfermé dans son véhicule, un observateur des turpitudes des sociétés humaines.

Cette fois-ci, avec "Taxi Sofia" de Stephan Komandarev, on ne va pas suivre les tribulations d'un seul taxi ou de plusieurs clients du même taxi. Non, "Taxi Sofia" se rapprocherait plutôt du film de Jim Jarmusch, "Une nuit sur la terre", où chaque "sketch" se déroulait dans un taxi d'un pays différent.

Ici, l'action se passe aussi dans plusieurs taxis, mais dans un seul pays, dans la seule capitale de ce pays.

Si l'on ignorait tout de Sofia, grâce à Komandarev, il n'en sera plus de même : pas une parcelle de la ville qui n'aura pas été filmée par sa caméra fureteuse.

Ancien psychiatre devenu réalisateur, Komandarev n'aime pas filmer pour ne rien dire. Les histoires s'enchaînent, se croisent ou s'entrecroisent, dessinant à la fois un paysage physique de Sofia, mais également un état mental de la capitale bulgare, forcément reflet de la société post-communiste.

On ne peut pas dire que le constat soit globalement positif. Les anciens communistes se dissimulent en affairistes fanatiques de la mondialisation, les lycéennes font des passes, les petits patrons étranglés par la mafia sont obligés de redevenir taxis.

Chaque saynète dans le taxi a quelque chose de très puissant que le réalisateur pousse jusqu'à la théâtralité grâce à des plans-séquences magistraux. Cela tombe bien, les acteurs bulgares sont, comme leurs homologues russes, formés au théâtre tchekhovien dont on sent l'influence dans chaque épisode.

"Taxi Sofia" de Stephan Komandarev peut se voir comme un thriller efficace, superbement filmé, notamment dans toute sa partie nocturne.

Mais l'ambition du cinéaste est ailleurs et l'on pressent en lui quelqu'un qui s'avère un observateur vigilant de l'évolution de son pays qui reste à ce jour le plus pauvre de l'Union Européenne.

A découvrir absolument.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=