Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pièce en plastique
Usine Hollander  (Choisy-le-Roi) 

Comédie dramatique de Marius von Mayenburg, mise en scène de Patrice Bigel, avec Karl-Ludwig Franciso, Bettina Kûhlke, Jean-Michel Marnet, Juliette Parmantier et, en alternance, Auguste Daniau, Lorid Perna ou Julien Vion.

Si Marius von Mayenburg avait été français, il aurait écrit des scénarios pour des cinéastes tels François Ozon. On retrouve ainsi dans "Pièce en plastique", pièce écrite en 2015, le ton de certains films français bien antérieurs, comme justement "Sitcom" d'Ozon qui date de 1998.

C'est là tout le paradoxe de ce théâtre allemand qui, en palliant l'absence de cinéma national, se consacre à des sujets mineurs. "Pièce en plastique" en est la parfaite illustration puisqu'elle propose la énième critique de la société bourgeoise.

Même si le père (Jean-Michel Marnet) rêve de travailler pour "Médecins du monde", que la mère (Bettina Külhe) est l'assistante d'un artiste "moderne" (Karl-Ludwig Francisco) pas très inspiré et que le fils (Auguste Daniau, Loris Perna ou Julien Vion) porte la robe (toujours comme dans les films d'Ozon et de Xavier Dolan), rien de bien nouveau pour décrire le cauchemar climatisé qui les fait sombrer dans l'ennui. Quant à la "bonne" (Juliette Parmantier), personnage ô combien vieillot, elle semble la petite-fille des sœurs Papin...

Reste l'artiste déjà cité. Si la vision de Yasmina Réza de l'art moderne était figée dans les monochromes des années 1960, celle de Marius von Mayenburg s'arrête au cœur des années 1980-1990 avec un "artiste" qui en a toujours après la société de consommation avec des dispositifs vidéos dérisoires aussi dérisoires que l'utilisation d'un frigo comme mesure du gâchis consumériste.

Bref, Patrick Bigel s'attaque à une pièce d'un auteur qui bénéficie de la puissance de feu de l'Allemagne réunifiée pour se projeter au-delà de ses frontières et qui n'intéresserait personne si elle était moldave ou népalaise.

Pourtant, une fois de plus, le metteur en scène fait des miracles. Grâce à un travail d'une grande intelligence, il pare cette pièce pas très excitante de beaux atours.

Sur l'immense scène de l'Usine Hollander, tout commence dans un dénuement d'une blancheur polaire. Mais, peu à peu, la couleur s'immisce avec l'irruption de tas de vêtements chatoyants alors que des meubles design prennent place çà et là.

Tout devient possible dans l'inventive scénographie de Jean-Charles Clair. D'une immense casserole, les acteurs extrairont des élastiques alors que les bols de soupe alignés sur une longue table roulante très haute et très blanche seront éclairées de l'intérieur...

L'atmosphère ainsi créée, les acteurs peuvent en faire des kilotonnes pour rendre vivants les personnages de Marius von Mayenburg. Dans la dérision caricaturale, ils sont formidables et leur charge anti-bourgeoise fonctionne, qu'on adhère ou pas au texte.

Au bout du compte, sous l'impulsion de Patrick Bigel, "Pièce en plastique" devient un spectacle plus amusant que celui conçu à l'origine par l'auteur. Ce serait même, et de loin, l'un des meilleurs divertissements de ce début de saison.

Bien entendu, il faudra pour cela réduire ses ambitions et considérer que les pièces bien argumentées et bien interprétées sont souvent assez rares pour passer sur le sujet-prétexte de "Pièce en plastique" et admettre qu'un large public prendra plaisir à la voir ainsi montée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=