Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Assemblée
Mariana Otero  octobre 2017

Réalisé par Mariana Otero. France. Documentaire. 1h40 (Sortie le 18 octobre 2017).

"L'Assemblée" de Mariana Otero raconte, jour après jour, ce que le mouvement "Nuit Debout" qui occupa à partir du 31 mars 2016 la Place de la République à Paris. Comptant les journées en "mars", le mouvement s'éteindra en juillet aux alentours du "144 mars".

Premier constat visible dans le documentaire : que d'eau, que de pluie ! Un des participants en fera le constat amer : "La météo est de droite".

Mais qu'en est-il, qu'en était-il de "Nuit Debout" ? Filmant à la "Wiseman", sans interroger, sans chercher à savoir qui est qui dans ce magma apparemment hétérogène, ni résoudre le pourquoi de leur présence, la cinéaste ne répond à aucun question qu'on se posait à "l'époque". Car, il faut le dire, à peine plus d'une année après - on pourrait presque écrire qu'elle donne à voir un documentaire à chaud - tout cela paraît désuet, hors de propos.

D'après les images de Mariana Otero, on pourrait affirmer sans caricaturer que c'était un mouvement de "petits blancs" étudiants ou post-étudiants appartenant par naissance ou par fonction aux catégories socio-professionnelles supérieures, les fameuses CSP+ des sondages.

Procéduriers, croyant en la "démocratie", sympathiques, beaux parleurs et quand même un peu imbus de leur savoir et de leur savoir-faire, voilà ce qu'on se dit en les voyant en "action" dans "L'Assemblée" de Mariana Otero.

Zazie, celle de Queneau, aurait ajouté : "ça cause, ça cause, c'est tout ce que ça sait faire". Et la référence à l'impertinente gamine explique pourquoi pas le mouvement s'est si vite étiolé : il manquait visiblement du sens de l'humour et de celui de la transgression.

Dans ses films précédents de la réalisatrice, "Entre nos mains" et "À ciel ouvert", Mariana Otero donnait le sentiment d'être plus en phase, plus en osmose avec les ouvrières et les enfants filmés. Inconsciemment, sans doute, on la sent moins empathique, plus témoin neutre.

C''est tout l'intérêt de son documentaire de montrer, peut-être même à son cœur défendant, que le mouvement "Nuit debout" est moins un phénomène politique qu'un constat bizarre : celui qu'il y avait l'année dernière à Paris, des gens assez nombreux qui voulaient tout reprendre à zéro, au point d'oublier que l'expérience des aînés (pas vraiment convoqués sur la Place), leur connaissance de la société et ce qu'ils en ont dit ou écrit, leur auraient fait gagner énormément de jours de ce mars éternel.

"L'Assemblée" de Mariana Otero est donc un témoignage inestimable qui faudra voir et revoir pour saisir si "Nuit debout" aura un devenir et une descendance, ou s'il n'aura été qu'un instant sans suite.

Curieusement, on a l'impression - sans faire aucun procès d'intention - que "Nuit debout" annonçait "En marche". Les politologues et les sociologues diront un jour s'il y a eu une intersection commune aux deux ensembles.

En tout cas, comme d'habitude, le travail documentaire de Mariano Otero est impeccable. La partie où elle filme l'essouflement du mouvement semble paradoxalement l'avoir plus motivée. A ce moment critique, ses personnages qui paraissaient sans faille et très sûrs d'eux-mêmes retrouvent leurs vrais visages.

Finie la "langue de bois" de "Nuit debout", place à la déception et au temps des remises en cause, tout cela est forcément plus émouvant et cinématographique que le filmage des "commissions" chargées de refaire le monde...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 décembre 2021 : Ca sent le sapin

C'est bientôt Noël ! ça sent le sapin dans les maisons et les appartements, il ne vous reste plus qu'à vous inspirer de notre sélection culturelle pour y glisser quelques beaux cadeaux dessous. Voici donc notre sélection et bien entendu le replay de la MAG #38

Du côté de la musique :

"Le cirque de consolation" de Léonie Pernet
"Elements" de Thomas Gonzalez Trio
"Pensées rotatives" de Théo Girard
"Ins & outs" de Skalli
"Ilium - Complexe" de Pierre de Bethmann
"Juste derrière toi" de Ottis Coeur
"Jonathan Richman & The Modern Lovers" est le thème de la nouvelle émission de Listen In Bed
"Still moving" de Justin Adams & Mauro Durante
"Last of the fishing days" de Jérôme Piétri
"Concerto pour piano en ré mineur, Sonates pour violon de Brahms" de Geoffroy Couteau et Amaury Coeytaux
"Tuberose" de Amanda Lear
et toujours :
"Voltiges" de Tristan Pfaff
"Tormenta" de Sweet Needles
"Padre padrone" de Nicolas Paugam
"Merci bisou" de Monokini
"En la selva numerica" de Mekanik Kantatik
"Little odetta" de Little Odetta
"Galles / Ecosse" le mix de la semaine de Listen In Bed
"Excuse my french" de Julien Bouchard
"Gottfried von der Goltz - Concerti all'arrabbiata" de Freiburger Barockorchester
"Bardainne Jaumet" de Bardainne Jaumet
Maidavale et Cavale en concert au Fil

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Music-Hall" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Belles Amies" au Théâtre du Roi René
"My dead bird" au Théâtre Les Déchargeurs
"100% Marianne" au Théâttre du Petit Gymnase
"J'ai toujours voulu faire bien" au Théâttre Les Déchargeurs
"Soixante minutes dans la vie d'une forêt" au Théâtre La Reine Blanche
les reprises :
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre Le Local
"Les dézingués du vocal" à la Comédie Bastille
"Opérapiécé" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche en décembre

Expositions :

"Alexej von Jawlensky - La promesse du visage" à La Piscine à Roubaix
"Jean-Jacques Henner, dessinateur" au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
et les autres expositions à l'affiche en décembre

Cinéma :

la semaine cinéma en 5 bandes-annonce
en streaming gratuit avec :
"Toni Erdman" de Toni Erdmann
un spécial Espions avec :
"Espions" de Nicolas Saada
"Le Dossier 51" de Michel Deville
"L'espion de la dernière chance" de Werner Klinger
"Mata Hari, Agent H21" de Jean-Louis Richard

Lecture avec :

"3 minutes pour comprendre la 2de guerre mondiale" de Benoit Rondeau
"47 cordes, première partie" de Timothé Le Boucher
"Les détectives sauvages" de Roberto Bolano
et toujours :
"American predator" de Maureen Callahan
"Je suis l'abysse" de Donato Carrisi
"La première guerre mondiale dans le pacifique" de Maxime Reynaud
"Le cabanon à l'étoile" de Hélène Legrais
"Rock'n'roll justice" de Fabrice Epstein

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=