Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laissez bronzer les cadavres
Hélène Cattet et Bruno Forzani  octobre 2017

Réalisé par Hélène Cattet et Bruno Forzani. France/Belgique. Thriller. 1h30 (Sortie le 18 octobre 2017). Avec Elina Löwensohn Elina Löwensohn, Stéphane Ferrara, Bernie Bonvoisin, Marc Barbé, Michelangelo Marchese, Marine Sainsily, Hervé Sogne et Pierre Nisse.

Si l'on n'a pas vu les deux précédents longs-métrages du couple Hélène Cattet - Bruno Forzani ("Amer", "L'étrange couleur des larmes de ton corps"), et que l'on ne sait pas ce qu'on va voir, "Laissez bronzer les cadavres" risque d'être une sacrée surprise.

En mal ou en bien. Car les deux réalisateurs sont deux cinéphiles impétinents, et ce qui s'annonce comme du "cinéma populaire" risque de paraître très abscons aux habitués pépères des séances routinières du cinéma dit de divertissement.

En adaptant l'un des premiers romans de Jean-Patrick Manchette, il était évident qu'allait ressurgir des figures de style de l'après-68, à commencer ici par une artiste "visionnaire" pour qui tirer au Luger sur des toiles faisait acte.

Vaste auberge espagnole dans un lieu enchanteur, qui était le Gard dans le roman et qui est devenu la Corse dans le film, "Laissez bronzer les cadavres" d'Hélène Cattet et Bruno Forzani accumule les personnages singuliers dans l'optique flagrante d'arriver à un règlement de comptes final, dans lequel l'hémoglobine ou la sauce tomate va couler à flots et la gratuité du propos se transformer en leçon de violence.

Après le "giallo" dans "Amer" et "L'étrange couleur des armes de ton corps", Cattet et Forzani lorgnent plus précisément vers le western post-spaghetti. Ce n'est pas un hasard si, à l'instar des films de Tarantino, ils utilisent de nombreuse musiques de Morricone et de ses émules.

Pas un hasard non plus, si le manièrisme, les effets de lumière notamment, rappellent nombre de scènes de Leone et de toute l'armada italienne (Corbucci, Damiani). Question trognes, on est aussi servi avec un Bonvoisin (Bernie) de derrière les fagots, un Stéphane Ferrara échappé des années Ossiang, un Marc Barbé revenu de tout, et, en prime, l'incomparable Elina Lowensohn en grande prêtresse macabre et cannibale de l'art éthilico-décadent...

 

Si l'on est dans un mauvais jour, on trouvera sans doute que cette série B qui se permet les moyens d'un petit blockbuster pour finir en nanar sanguinolant patine dans le vide ; au contraire, si l'on goûte l'originalité de cette série noire finalement très fidèle à Manchette (et à son co-auteur Jean-Pierre Bastid), on se félicitera de la liberté de ton des deux cinéastes qui n'en font décidément qu'à leur tête.

"Laissez bronzer les cadavres" d'Hélène Cattet et Bruno Fornazi est un défi au cinéma actuel : dans chaque plan se lit un amour - presque pathologique - du 7ème art. Rien n'y est calculé ni calibré. C'est à la foi magistral et imbécile, plein de trouvailles et de fautes techniques, prétentieux et amateur, plus réussi que Welles et Kubrick et plus raté qu'Ed Woods ou Jean Rollin

Bref, il faut le voir parce que ça ne ressemble à rien et que ça rendra jaloux ou que cela fera enrager Quentin Tarrentino. Ce qui, en soi, est un sacré exploit.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=