Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laissez bronzer les cadavres
Hélène Cattet et Bruno Forzani  octobre 2017

Réalisé par Hélène Cattet et Bruno Forzani. France/Belgique. Thriller. 1h30 (Sortie le 18 octobre 2017). Avec Elina Löwensohn Elina Löwensohn, Stéphane Ferrara, Bernie Bonvoisin, Marc Barbé, Michelangelo Marchese, Marine Sainsily, Hervé Sogne et Pierre Nisse.

Si l'on n'a pas vu les deux précédents longs-métrages du couple Hélène Cattet - Bruno Forzani ("Amer", "L'étrange couleur des larmes de ton corps"), et que l'on ne sait pas ce qu'on va voir, "Laissez bronzer les cadavres" risque d'être une sacrée surprise.

En mal ou en bien. Car les deux réalisateurs sont deux cinéphiles impétinents, et ce qui s'annonce comme du "cinéma populaire" risque de paraître très abscons aux habitués pépères des séances routinières du cinéma dit de divertissement.

En adaptant l'un des premiers romans de Jean-Patrick Manchette, il était évident qu'allait ressurgir des figures de style de l'après-68, à commencer ici par une artiste "visionnaire" pour qui tirer au Luger sur des toiles faisait acte.

Vaste auberge espagnole dans un lieu enchanteur, qui était le Gard dans le roman et qui est devenu la Corse dans le film, "Laissez bronzer les cadavres" d'Hélène Cattet et Bruno Forzani accumule les personnages singuliers dans l'optique flagrante d'arriver à un règlement de comptes final, dans lequel l'hémoglobine ou la sauce tomate va couler à flots et la gratuité du propos se transformer en leçon de violence.

Après le "giallo" dans "Amer" et "L'étrange couleur des armes de ton corps", Cattet et Forzani lorgnent plus précisément vers le western post-spaghetti. Ce n'est pas un hasard si, à l'instar des films de Tarantino, ils utilisent de nombreuse musiques de Morricone et de ses émules.

Pas un hasard non plus, si le manièrisme, les effets de lumière notamment, rappellent nombre de scènes de Leone et de toute l'armada italienne (Corbucci, Damiani). Question trognes, on est aussi servi avec un Bonvoisin (Bernie) de derrière les fagots, un Stéphane Ferrara échappé des années Ossiang, un Marc Barbé revenu de tout, et, en prime, l'incomparable Elina Lowensohn en grande prêtresse macabre et cannibale de l'art éthilico-décadent...

 

Si l'on est dans un mauvais jour, on trouvera sans doute que cette série B qui se permet les moyens d'un petit blockbuster pour finir en nanar sanguinolant patine dans le vide ; au contraire, si l'on goûte l'originalité de cette série noire finalement très fidèle à Manchette (et à son co-auteur Jean-Pierre Bastid), on se félicitera de la liberté de ton des deux cinéastes qui n'en font décidément qu'à leur tête.

"Laissez bronzer les cadavres" d'Hélène Cattet et Bruno Fornazi est un défi au cinéma actuel : dans chaque plan se lit un amour - presque pathologique - du 7ème art. Rien n'y est calculé ni calibré. C'est à la foi magistral et imbécile, plein de trouvailles et de fautes techniques, prétentieux et amateur, plus réussi que Welles et Kubrick et plus raté qu'Ed Woods ou Jean Rollin

Bref, il faut le voir parce que ça ne ressemble à rien et que ça rendra jaloux ou que cela fera enrager Quentin Tarrentino. Ce qui, en soi, est un sacré exploit.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2024 : Après les ponts vient la pluie

Un printemps décidément capricieux mais quelques jours de beau temps avant un nouveau déluge. Ici c'est un déluge de musique, spectacles ou livres qui nous attend.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets
et toujours :
nouvel épisode du Morceau Caché intitulé "Session de rattrapage 6"
"Le souffle de l'Hybris" de AA & Les Oneiroi
"Murmuration" de Darius
"Creatures lies" de Isolation
"On ne sait jamais" de Jéhan
"Newcastle" de Prudence Hgl
"Colliding spaces" de The Everminds
quelques clips : Comédie Noire, Hermetic Delight, Gogojuice, Cosmopaark, l'Ambulancier, No Money Kids

Au théâtre :

les nouveautés :

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Roqya" de Saïd Belktibia

"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=