Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Organ
Grab that gun  (Talitres / Chronowax)  juillet 2005

Pour commencer un pitch classico-classique pour situer le groupe. The Organ, composé de Katie Sketch (voix), Jenny Smyth (orgue), les fondatrices du groupe en 2001, Debora Cohen (guitare), Ashley Webber (basse) et Shelby Stocks (batterie), est un quintet de filles issu de la scène de Vancouver qui a assuré de manière remarquée les premières parties d'Interpol, Hot Hot Heat, Walkmen et de Wedding Present.

Leur premier album Grab that gun, qui sort en France grâce au très inspiré label Talitres, décline en moins de 30 minutes un cocktail particulièrement réussi de new wave et de post-punk.

En moins de 30 minutes et 10 brûlots, les morceaux concis, efficaces, sans un poil de graisse, le plus souvent introduits par une batterie métronomique et martelante, qui débarque subitement dont on ne sait où, aux phrases enchaînées sans souci de la ponctuation et s'achevant presque brutalement comme si les dernières notes étaient coupées, scotchent l'auditeur même après plusieurs écoutes.

The Organ, groupe de post riot grrl dont le disque tournerait au ralenti, a choisi le son des 80's pour se pencher sur des préoccupations plus intimistes et intériorisées dans des fulgurances sans appel comme "There is nothing I can do" ("And there is nothing I can do/But cut and think about you"), ou "No one has ever looked so dead" ("Well it's over and I can't go there anymore").

Sur des rythmes faussement allègres, "Brother" ("Enjoy it while you can before things change"), "Memorize The City" ("Sometimes I close my eyes and hope that I can keep away all the darkened skies"), "Love love love" ("I can' believe the word love/I'mlooking for love"), "A Sudden Death" ("Oh, but now that you are gone/I just know that everything is wrong/Don't leave me alone now"), The Organ nous décoche quelques traits nostalgiques et désenchantés qui raisonneront longtemps encore à votre oreille.

Côté influences, au demeurant patentes, assumées et plutôt excellentes, The Cure, The Smiths et Joy Division se sont penchées sur leur berceau et là où The Organ réussit son coup, si l'on peut dire, c'est que ces influences sont fort symbiotiquement mêlées et déclinées évitant les écueils du "à la manière de" et de l'album catalogue.

Sur le trio guitare-basse-batterie qui dispense une rythmique entêtante et entêtée, s'est greffé un orgue, l'ensemble, à chacun de retrouver le son des Cure et des Smiths, faisant de chaque morceau un tube en puissance.

Quant à la voix de Katie Sketch elle est d'autant plus singulière qu'elle résulte d'un curieux mélange entre Morrissey (The Smiths), Robert Smith (Cure), Claudia Brücken (Propaganda), Patti Smith, Alison Moyet, Kristin Hersh, Blondie et…Sheila. Sa scansion l'est tout autant. Sorte de mélopée à la fois sensuelle et désincarnée, impérative et martelante tendue et fragile comme au bord de la rupture, elle est tout simplement chavirante.

Un album que vous userez jusqu'à la corde… "Come on now/Grab that gun and we'll go drive/Around until there's no sound" en songeant à "Steven Smith".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Organ King de F.M.
The Organ en concert au Festival La Route du Rock 2005 (samedi)
The Organ en concert à L'Antipode (5 novembre 2005)
The Organ en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006
The Organ en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
La conférence de presse de The Organ (13 août 2005)

En savoir plus :

Le site officiel de The Organ


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=