Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La educacion del rey
Santiago Esteves  novembre 2017

Réalisé par Santiago Esteves. Argentine. Drame. 1h36 (Sortie le 22 novembre 2017). Avec Matías Encinas, Germán De Silva, Walter Jakob, Esteban Lamothe, Jorge Prado, Mario Jara, Elena Schnell et Martin Arroyo.

D'ordinaire, les films argentins distribués en France ont toujours une résonance historique, reviennent sur la longue période de la dictature militaire ou sur la crise économique qui a ruiné le pays dans les années 2000.

"La educacion del rey" de Santiago Esteves a un propos apparemment beaucoup plus modeste et se veut un "thriller" très ancré dans le quotidien, que l'on hésite même à qualifier de "thriller social".

Et pourtant, la mésaventure de Reynaldo, jeune candide qui participe à un cambriolage avec son grand frère et un ami de celui-ci, plonge une nouvelle fois le spectateur au cœur de la réalité argentine. Et, pour une fois, sans avoir besoin de la présence de Ricardo Darin !

Comme il est maigre (on le surnomme "el flaco"), Reynaldo doit jouer les monte-en-l'air pour pénétrer dans une maison. Ce coup facile qui sera son premier, il accepte, parce qu'il est à la rue en délicatesse avec sa mère qui l'élève seule.

Mais, les choses autrement que prévues. Même s'il s'empare du magot, il doit fuir par les toits... et tombe parmi les plantes du couple Vargas. Au lieu de le dénoncer, Carlos et Elena vont "l'éduquer", tenter de lui redonner goût à la vie.

Dans "La educacion del rey", s'opposent deux visions de l'Argentine. Celle au goût du jour, inquiétante, répressive, méchante. De l'autre, un Argentine qui croit encore à la solidarité, qui ne voit pas dans un jeune garçon perdu un monstre à enfermer.

Carlos Vargas n'a pourtant pas le profil du bon samaritain. Champion de tir, ancien convoyeur de fond, il sait ce que la violence veut dire. Il ne porte pas dans son cœur une police fortement corrompue (comme on le verra largement dans le film). Pour l'aider à "éduquer" Reynaldo, il a tout un réseau de gens qu'il sait dans la police et ailleurs intègres ou obligés de l'être.

"La educacion del rey" de Santiago Esteves, derrière son récit très simple qui en fait un très bon polar linéaire, est une métaphore d'un pays toujours malade, où les braves gens doivent agir dans l'ombre, les pourris étant dans la lumière.

Le personnage de Carlos, porté par un acteur magnifique (German De Silva), est plein de mystère et pas du tout équivoque. S'il fait l'éducation d'un "roi" ("rey" diminutif de Reynaldo signifiant "roi"), c'est en lui apprenant non seulement à tirer pour se défendre, mais aussi à découvrir que la société est complexe et qu'il s'agit surtout de bien savoir à qui faire confiance.

Plaisant, bien joué, plus tortueux qu'il n'y paraît, "La Educacion del Rey" de Santiago Esteves est une vraie réussite. On sent qu'il appartient désormais à une cinématographie qui ne cherche pas à faire simplement à faire quelques films marquants ou prestigieux, mais veut multiplier les occasions de raconter un pays toujours bien vivant malgré la crise existentielle endémique qu'il traverse.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=