Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adam & Eve
Stephen Greenblatt  (Editions Flammarion)  octobre 2017

Professeur de littérature anglaise à l’université d’Harvard, Stephen Greenblatt est un spécialiste de Shakespeare, auquel il a consacré la biographie Will le Magnifique il y a quelques années. Chercheur érudit et conteur passionné, il est également l’auteur de Quattrocento, livre qui a remporté de nombreux prix à sa sortie, notamment le Pulitzer de l’essai.

Stephen Greenblatt nous livre aujourd’hui son nouveau livre, Adam & Eve, l’histoire sans fin de nos origines. Comme il nous le présente dès le début de l’ouvrage, ce livre raconte l’histoire d’une des histoires les plus extravagantes qu’on ait jamais racontées : celle d’Adam et Eve. Cette histoire, racontée au début de la genèse, façonne depuis des siècles nos conceptions des origines de l’homme et de sa destinée. Des millions de gens, dont certains esprits subtils et brillants, ont accepté le récit biblique d’Adam et Eve comme la vérité nue, malgré l’accumulation colossale de preuves contraires fournies par les différentes sciences. Stephen Greenblatt se demande, autour de ce livre, pourquoi et comment cet invraisemblable récit, couvrant à peine 50 lignes dans l’immense bible, peut-il être considéré, encore aujourd’hui, comme le miroir exact de l’humanité.

Il nous embarque alors, au gré de 342 pages passionnantes dans un labyrinthe d’interprétations rivales, sans jamais nous perdre, à travers une épopée narrative retraçant l’histoire sans fin de nos origines. Les étapes sont nombreuses et érudites, comme toujours avec ce brillant auteur, le voyage est sublime. On y retrouve Lucy et les plus grands paléontologues, les bords du fleuve de Babylone et les trois grandes religions monothéistes, des thermes romains et la pensée de Saint Augustin (très présent dans le livre), l’atelier des grands artistes de la renaissance jusqu’aux doutes de Darwin, portant le coup fatal.

Ce qui est fascinant, c’est que Stéphane Greenblatt nous montre que cette histoire d’Adam et Eve a façonné la manière dont nous concevons le crime, le châtiment, la responsabilité morale, la mort, la souffrance, le labeur, le loisir, l’amitié, le mariage et la sexualité. Et cela a évidemment des conséquences. Il nous montre aussi les différentes interprétations artistiques faites de cette histoire à la renaissance. Masaccio pour qui Adam et Eve ne sont plus des symboles abstraits et décoratifs de culpabilité et Jan van Eyck qui leur donne une nouvelle réalité corporelle. Albrecht Dürer, plus tard, aussi représentera Adam et Eve, recherchant la perfection.

Deux siècles plus tard, c’est l’écrivain John Milton qui apportera sa contribution la plus influente à l’histoire d’Adam et Eve avec Le Paradis perdu, considéré comme l’un des plus grands poèmes de la langue anglaise. A chaque chapitre des découvertes, des connaissances aussi et surtout beaucoup de réflexion. On en apprend presque à chaque page, pour chaque époque. C’est fascinant et stimulant.

Les écrits de Stephen Greenblatt sont accompagnés de documents iconographiques, regroupés au milieu du livre qui éclairent son discours et montrent l’évolution d’Adam et Eve dans les œuvres artistiques, se terminant par une photo d’un couple d’australopithèque. Le dernier chapitre, sur les doutes de Darwin clôt merveilleusement bien ce récit montrant un darwinisme pas forcément incompatible avec la foi en Dieu mais incompatible avec la foi en Adam et Eve. Il est juste passionnant, comme le reste du livre d’ailleurs.

Stephen Greenblatt confirme ses talents de narrateur hors-pair. Il nous subjugue du début à la fin au travers d’un récit magistral qui se lit avec la même facilité qu’un roman du fait qu’il est organisé sous la forme d’une enquête historique passionnante. Avec lui, des anecdotes deviennent des histoires et les histoires deviennent l’Histoire.

Adam et Eve est un superbe livre que je suis ravi d’avoir découvert et qui me donne envie d’aller lire les précédents ouvrages de Stephen Greenblatt.

 
 A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Quattrocento" de Stephen Greenblatt

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=