Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et au milieu coule une rivière
Norman Maclean  (Editions Rivages)  novembre 2017

Et au milieu coule une rivière est un classique de la littérature américaine que les éditions Rivages ont eu la bonne idée de (re)publier en ce mois de novembre 2017. Adapté au cinéma en 1991 par Robert Redford (qui préface d’ailleurs cette réédition), ce livre a marqué plusieurs générations d’écrivains et de lecteurs dans le monde entier.

Ce livre est un texte bouleversant qui raconte l’enfance de l’auteur dans les Rocheuses dont chaque relief transforme en profondeur les êtres qui y vivent. La famille et la nature apparaissent comme les piliers originels de Norman et Paul, le frère adoré, pêcheur hors pair, irrésistible mauvais garçon.

Et au milieu coule une rivière est un formidable récit autobiographique, celui d’un auteur ayant dépassé les soixante-dix printemps quand il l’écrit, relatant de délicieux souvenirs de son enfance au milieu d’une merveilleuse nature. C’est l’histoire magnifique d’une famille construite autour de la figure du paternel, autoritaire au grand cœur, d’une mère, beaucoup plus effacée remplie de générosité et d’un frère, alternant le bon et le mauvais, plein d’amour aussi mais qui a beaucoup de mal à éviter la perversion du monde qui l’entoure.

Le narrateur, Norman, même prénom que l’auteur, le petit frère, est l’opposé de Paul. Il est exemplaire, contrairement à son frère qui a tendance à tomber dans les turpitudes des femmes, de l’alcool et du jeu. Ses études se couronnent de succès, lui permettant d’accéder au professorat quand son frère se laisser aller aux femmes, à l’alcool et aux mauvaises fréquentations. Malgré leurs différences, les deux frères restent profondément attachés par des liens indéfectibles.

Et au milieu coule une rivière est enfin un formidable hymne à la pêche avec pour partition principale cette rivière qui traverse le roman du début à la fin. Cette pêche à la mouche qui fait l’objet de très nombreuses sublimes pages est une passion familiale qui lie les deux frères au père. Elle n’est pas un loisir mais un véritable art de vivre, une discipline technique et esthétique, une pratique quasi religieuse proche du sacrée. Leur père, pasteur presbytérien, leur explique que les disciples de Jésus étaient tous des pêcheurs à la mouche, sur le Lac Tibériade.

Et l’artiste, l’esthète, le grand prêtre de cette pratique religieuse qu’est la pêche à la mouche, c’est Paul, le frère qui maitrise parfaitement la rivière et les déplacements des poissons qui vivent dedans. Ses gestes sont précis, décrits par l’auteur avec une grande poésie, montrant la puissance rédemptrice de la nature pour ce frère qui brûle la vie.

Et au milieu coule une rivière est donc un superbe livre, un petit instant de grâce, le temps de 175 pages, qui, au travers de cette superbe réédition n’a pas pris la moindre ride. Comme si le temps s’était arrêté, comme pour nous rappeler que même la meilleure adaptation cinématographique soit-elle, jamais elle n’aura la dimension de l’œuvre originale dans laquelle les mots résonnent dans cette nature sauvage décrite par l’écrivain.

On ressort de ce livre apaisé, l’esprit contemplatif, se souvenant que la nature est ce qu’il y a de plus beau, lorsqu’on la respecte et que la littérature, de son côté, a le pouvoir de servir sa cause.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=